Accueil 4x4 Essai SsangYong Actyon Sports : Pick-up familial

Essai SsangYong Actyon Sports : Pick-up familial

614
6
PARTAGER

Un an après le SUV Korando, SsangYong poursuit son renouvellement avec l’Actyon Sports. Si le nouveau venu reste bien entendu fidèle à la transmission 4×4 qui a fait la renommée de la marque, il vise pourtant une nouvelle clientèle.


http://www.dailymotion.com/swf/video/xxw38h

 En effet, bien que l’Actyon Sports soit un pick-up, la marque ne met pas en avant son côté utilitaire mais bien son confort d’utilisation, comme en témoignent les grands stickers qui barrent les flancs de notre véhicule d’essai. La marque entend ainsi cibler ceux qui cherchent un véhicule à la fois utilisable pour le boulot tout en se montrant capable d’emmener agréablement la petite famille à leurs loisirs du week-end.

Cela se traduit donc par une partie avant complètement redessinée, certes moins personnelle, mais également moins ingrate qu’avant. L’arrière aurait également mérité quelques retouches, histoire de se montrer moins triste.

Mais cette recherche de confort passe surtout par une suspension arrière indépendante multibras, une solution unique sur le segment, habitué à l’essieu rigide et aux ressorts à lames !

Un choix technique dont le bénéfice ne devient évident que lorsque l’auto est chargée ou une fois hors du bitume. Car à vide sur la route, l’arrière se fait aussi sautillant que la concurrence, et le passage d’aspérités ne semble pas mieux filtré. Il faut donc s’aventurer sur les chemins caillouteux pour sentir une vraie différence. Ce que nous n’avons pas hésité à faire, d’autant que l’Actyon Sports qui nous était confié était chaussé de pneus BF Goodrich spécialement destiné à un usage extra-routier.

Dans ces conditions, l’Actyon Sports fait honneur à sa famille et confirme la réputation de la marque dans le domaine. Car vu la météo des jours précédents notre essai (et du jour même d’ailleurs), les chemins empruntés s’étaient transformés en champs de boue dans lequel l’auto n’a jamais fait mine de s’empêtrer, et ce même en oubliant de passer en mode quatre roues motrices.

Car le pick-up est bien un 4X4 enclenchable via une simple molette sur le meuble de bord, avec gamme de vitesses courtes pour les terrains les plus ardus. Mais pour la majorité des utilisations quotidiennes, ce sera le mode 4×2 faisant de l’auto une simple propulsion qui sera favorisé afin de réduire la consommation et les émissions à 7,4l/100km et 196gr CO2/km. Dommage alors que l’ESP ne soit pas fourni sur notre voiture d’essai (il l’est par contre sur la finition haut de gamme, la seule vendue en France) car il faut doser parcimonieusement l’accélération sur sol humide ou sur sol irrégulier sous peine de partir à l’équerre.

De retour sur la route, on appréciera surtout le silence de fonctionnement de l’auto à l’insonorisation soignée, et de son moteur, un 2 litres diesel de 155 chevaux et 360 Nm. Ce dernier est secondé par une boîte mécanique à six rapports au fonctionnement précis. On regrettera en revanche la direction peu précise et peu communicative (dont une part de la responsabilité incombe probablement aux pneus) ainsi que la maniabilité de l’engin. Et pourtant, le SsangYong est loin d’être le plus encombrant de sa catégorie avec ses 4,97 mètres.

Cet encombrement moindre se fait au détriment du volume de la benne arrière, qui n’affiche que 1.275mm de profondeur. Car dans l’habitacle, quatre adultes de taille moyenne pourront prendre place grâce à un espace aux jambes à l’arrière suffisant et à un dossier par trop vertical. Signalons également le confort des sièges avant, au maintien appréciable.

Moins moderne dans sa présentation que le Korando, l’habitacle se veut aussi moins cossu. Ainsi, les plastiques sont durs et cassants et l’ambiance reste austère, mais le volant est toutefois gaîné de cuir et les différents éléments sont parfaitement agencés.

L’Actyon Sports reste également fidèle à la politique de la maison en termes de prétention tarifaire puisque en France, une unique version toute équipée est proposée pour 26.990€. En Belgique, la plus modeste des finitions est affichée à 19.990 euros, tandis que le haut de gamme est facturé 28.490€.

Crédit photos : Nicolas Morlet/Leblogauto
Crédit vidéo : Nicolas Joannès/Leblogauto

+4×4 enclenchable
Insonorisation soignée
Assemblages
Consommation mesurée
Capacités hors bitume
Présentation intérieure datée
Qualité perçue
Direction imprécise
Comportement sautillant à vide

 

Gamme et prix
200 XDI BVM26 990 €

 

Moteur
Type et implantation4 cylindres en ligne
Cylindrée (cm3)1,998
Puissance (ch à tr/min)155 à 4.000
Puissance fiscale
Couple (Nm à tr/min)360 de 1.500 à 2800
Transmission
Boîte de vitessesManuelle à 6 rapports, quatre roues motrices enclenchables
Châssis
Suspension AVIndépendante à double triangulation
Suspension ARMultibras
DirectionN.C.
Nombre de tours de volantN.C.
FreinsDisques ventilés (AV) et disques (AR)
Jantes et pneus255/60 R18 108H
Performances
Vitesse maximale (km/h)171
0 à 100 km/hN.C.
Consommation
Cycle urbain (l/100km)9.6
Cycle extra-urbain (l/100km)6.4
Cycle mixte (l/100km)7.5
CO2199
Dimensions
Longueur4.970 mm
Largeur1.910 mm
Hauteur1.790 mm
Empattement3.060 mm
Voie AV/AR1.570/1.570 mm
Dimensions de la benne (Lxl)1.275×1.600 mm
Réservoir75l
Poids en ordre de marche2.002 kg

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Essai SsangYong Actyon Sports : Pick-up familial"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
pedro
Invité

Non mais enlevez leur leurs crayons…

ingeniere
Membre

multibras, cela ne veut pas dire roues indépendantes, mais un pont rigide bien guidé !!

Alain
Invité

J’ai eu un Ssangyong Musso version pick-up de 98 jusqu’à il y a quelques années, et j’en étais assez satisfait. Là j’étais en train de chercher des occasions sur un moteur de recherche, http://www.autoxy.fr/rechercher/w/pick-up, et puis sur Google j’ai trouvé cet article. Merci pour ces infos qui m’aident dans ma recherche! Celui-ci a l’air plus confortable que mon vieux Musso.

Julien B
Invité

Quelle horreur !

Vincent de SAVOIE
Invité

C’est certainement LE véhicule qu’il manque au catalogue DACIA ! Espérons qu’un jour RENAULT utilise l’expérience NISSAN et le réalise ! :\ On peut toujours rêver…

wpDiscuz