Accueil Daytona Grand-Am : La fausse Rolex de Jim Norman

Grand-Am : La fausse Rolex de Jim Norman

133
6
PARTAGER

Après sa victoire aux 24h de Daytona dans la catégorie GX, Jim Norman, le pilote Porsche Cayman du Napleton Racing, est allé chez son bijoutier avec la Rolex qui lui a été remise pour sa victoire, et selon ses propres mots, voici ce qui c’est passé :

«Aujourd’hui, je prends ma nouvelle Rolex et je vais chez le bijoutier au bout de ma rue à Tampa pour faire régler le bracelet à mon poignet. Le joaillier l’ajuste pour moi et me demande 8$.
Je dis « Wow, 8 dollars, ce n’est pas beaucoup ».
La responsable me repond : « Eh bien, si c’était une VRAIE Rolex, nous vous aurions facturé plus! ».
Je rigole en disant « C’est un véritable Rolex ».
« Non, ce n’en est pas une … Nous connaissons bien les montres Rolex et c’est certainement une fausse. »
Je réponds alors « Eh bien, je suppose que vous devez vous tromper ».

En entendant cela, le bijoutier sort de derrière l’hygiaphone derrière lequel il travaille et dit: « Je parie que vous avez acheté cette montre à New-York ».
Je réponds « Non. Je n’ai d’ailleurs pas été à New York depuis très longtemps ».
Il enchaine rapidement: « Je vous parie 1000$ que vous ne l’avez pas acheté chez un vrai revendeur Rolex ».
Je lui dis alors que je ne tiendrai pas le pari, car il a raison, je n’ai pas acheté cette montre chez un revendeur.

«  AH HA! », s’exclame t’il, « C’est une fausse! Où l’avez-vous eu? »
«  Je l’ai eu à Daytona dimanche dernier.»
«  AH! J’avais raison », crie t’il suffisamment fort pour que tout le monde l’entende, «  Je connais tous les revendeurs Rolex de Daytona, et aucun d’entre eux n’est ouvert le dimanche! »

Très fier de lui, il fait demi-tour et repart derrière sa vitre de protection.
Je déclare alors avec suffisance : « Peut-être ne l’ai-je pas obtenu auprès d’un revendeur. »
Il se retourne et dit: « Eh bien dites-moi, comment avez-vous eu cette fausse Rolex ? »
Je l’ai dit calmement et froidement : « Et bien, Allen Brill,  le président de Rolex, m’a offert  cette belle Timepeace sur le podium des 24 Heures de Daytona. »

« Oh, bien sûr! », dit-il, « Et moi  je suis le Père Noël! »

Deux conclusions à cette histoire : soit Rolex fait de belles économies dans leur sponsoring, soit leurs revendeurs méritent une petite formation !

De plus, l’histoire ne raconte pas comment Allen Brill a pu être présent sur le podium dimanche dernier, puisque celui-ci est… décédé en 2010 ! Erreur du pilote ou du journaliste qui a publié cette histoire, mais le nouveau président de Rolex est maintenant Stewart Wicht.

Source : Motorsports.com
Crédit image : Grand-Am Media

Lire également :
Grand-Am : Michael Shank Racing disqualifié du Rolex 24
Rolex 24 Course : Ganassi l’emporte pour la cinquième fois

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Grand-Am : La fausse Rolex de Jim Norman"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bullit
Invité

SI le président de Rolex l’a remis en personne, j’en déduis qu’il lui aurait donné le certificat d’authencité avec. Le cas contraire, il s’est fait avoir.

Moi aussi j’ai été chez Rolex et on m’a rien demandé pour l’astument du bracelet.

Frederic.E
Invité

Etonnante petite histoire 😉

ttfch
Invité

Et au final, c’est une vraie?

seb92
Invité

cette histoire ne peu s’arreter là, j’espère que lba nous tiendra informé.

yrd1967
Invité
Cela me fait pensé à une petite aventure arrivée à un ami. Il y a quelques années, il se rend chez un « spécialiste » des montres anciennes à Bruxelles. L’un de ceux adossé à une petite eglise, du côté de la rue au Beurre. Attention je ne parle pas ici des vrais horlogers implantés dans le quartier. Le but de la visite ? remettre en état une montre suisse de manufacture reçue en héritage. La conclusion du spécialiste est sans appel : « c’est une bonne copie, je vous la rachète quand même car elle est très bien faite ». Surpris, l’ami en… Lire la suite >>
wpDiscuz