opel

Deutsche Qualität : la fiabilité des moteurs écornée

Régulièrement aux quatre coins de la planète automobile sont menées différentes études de fiabilité. On pense par exemple au bilan annuellement livré par l’organisme JD Power aux USA ou aux études souvent mises en lumière par l’ADAC ou le TUV. Une nouvelle étude vient d’être menée de l’autre côté de la Manche par le géant de l’assurance Warranty Direct. Et de pointer notamment les résultats décevants à mettre au crédit (débit) des marques allemandes, sauf une…Concrètement Warranty Direct a compilé quelques 50 000 cas divers tournant autour du domaine automobile avant d’extraire des chiffres relatifs à la fiabilité des moteurs. Et de pointer alors un classement des casses moteurs survenues l’an dernier pour les différentes marques (pas de précisions sur les moteurs, les modèles et leurs millésimes mais juste 36 constructeurs recensés). Comme le montrent les deux classements ci-dessous, Honda et Toyota peuvent revendiquer les meilleurs résultats.

Il en va inversement pour les marques allemandes à l’exception claire de Mercedes. Le classement de la marque aux quatre anneaux devrait faire débat. Côté français, Peugeot et Renault sont dans le ventre mou.  Régulièrement couronné comme l’un des meilleurs motoristes au monde, le constructeur à l’hélice navigue également en eaux troubles selon ce classement.

Notons que cette étude est comme d’autres à prendre avec un peu de recul. On peut ainsi rappeler qu’il y a quelques mois (en août 2012), une étude menée par JD Power Asie/Pacifique et dévoilant un classement du taux de satisfaction client (englobant tous les paramètres) avait classé Audi en première position sur le sol chinois (étude menée auprès de 14 000 clients ayant acheté un véhicule neuf d’une marque X ou Y entre août 2011 et mars 2012). Pour compléter on peut aussi relayer d’autres études récentes comme celle de What Car sacrant la MX-5 comme auto la plus fiable du Royaume-Uni. Bref une étude représentative ici peut ne pas l’être là…

WD Deutsche Qualität : la fiabilité des moteurs écornée

Source : Warranty Direct.

Crédit illustrations : publicité Opel (image de tête) et WD (classements).

26 réponses
Page 1 de 2 Suivant →
  1. Bruce
    Bruce à |

    Comme quoi FIAT à fait un réelle effort sur la fiabilité et la qualiTee ;-)

    Super étude qui montre que les idées bien conçu …sont pas toujours la vérité !!!!

    Voilà une étude qui fera réagir …

    Répondre
  2. pedro
    pedro à |

    Ce n’est qu’une moyenne et donc au prendre avec des pincettes… Je n’ai connu que des merdes avec une E320 essence (problemes electriques avec voyants qui deviennent fous, calculateur moteur qui pert les pedales a 50.000 km et qui fait caler tout le temps et meme sur l’autoroute a certains passage de rapport,…) mais sinon effecivement jamais aucun soucis avec une Toyota.
    Chacun son experience. Il doit exister des gens qui roulent en Rover 75 depuis 10 ans et qui n’ont jamais eu le moindre soucis.

    Répondre
    1. Jurassix
      Jurassix à |

      Il s’agit ici de casse moteur, cela ne tient pas compte de tout le reste. L’avantage d’un tel classement, c’est que ca remet en cause pas mal d’idées pré-concues :
      - FIAT devant presque tous les allemands, qui l’aurait cru?
      - les Japonaises et Volvo confirment.
      - Les françaises mal placées, au niveau des allemands.
      - le group VW qui a des résultats desastreux, surtout Audi (hallucinant!)
      - MG/Rover : une chance sur 13 de changer le moteur une fois!

      Bref, après, a voir si l’échantillonage est bien représentatif, mais c’est quand meme pas bien beau!
      L’autre point important, ce serait de savoir l’age moyen des véhicules et/ou le kilométrage.

    2. Sam Suphi
      Sam Suphi à |

      « L’autre point important, ce serait de savoir l’age moyen des véhicules et/ou le kilométrage. »

      Tout à fait d’accord !

  3. Charles.w
    Charles.w à |

    Le problème des allemandes, d’une manière générale c’est que l’entretien est couteux et donc, en seconde main (raison pour laquelle on voudrait prendre un contrat chez cet assureur)…il passe à la trappe et/ou n’est plus aussi suivi…donc forcément…

    Après, les cycles d’entretien « long life » ne concernent que la vie de l’huile…pas du moteur…il est explicitement spécifié dans les manuels d’entretien qu’il vaut mieux suivre un entretien « sévérisé » plutôt que d’attendre les échéance de l’entretien « long life »…ce qui n’est pas rappelé par les concessionnaires…concessionnaires qui n’éduquent pas les gens sur l’utilisation d’un moteur turbo (cycles de chauffe et de lubrification du turbo)…

    Répondre
    1. lolman77
      lolman77 à |

      Ce n’est pas parce que tu fais ton entretien chez Feuvert plutot que chez BMW que ton moteur va s’user plus vite.

      Le problème des allemandes, c’est leurs diesels. En effet, tu as tout à fait raison, aucune éducation des gens sur l’utilisation d’un turbo, en particulier à froid. Mais aussi un manque de savoir faire. Les françaises sont des spécialistes en diesel, et leurs moteurs sont fiables. Hormis les premiers diesels à volant moteur bimasse, et quelques modèles totalement ratés (C4 picasso), ce sont des moteurs increvables.
      Et même avec un entretien peu rigoureux, il n’est pas normal qu’une BMW (ou une Renault) voit ses culasses, son volant moteur, son turbo ou sa distri lacher à 50 000 ou moins (or, ces pannes, ce sont précisément celles des Tdi VAG ou petits diesels BMW)

  4. Sam Suphi
    Sam Suphi à |

    Des « petits » moteurs (1500-1600 cm3) qui sortent 110 à 130 cv avec des vifdanges tous les 30 000 kms…
    Les constructeurs vont revenir progressivement à des entretiens plus rapprochés.
    Perso c’est vidange-filtre tous les 15000 et aucun soucis.
    Même mon antique Scénic DTI ( 330 000 kms d’origine SVP ! ) suivait ce plan.

    Aujourd’hui une voiture, quelle qu’elle soit, c’est un budget à penser au moment de l’achat, neuve ou d’occase.

    Ce qu’il faut souligner c’est la contre-performance des « deutsche qualitat » qui, hormis Mercedes, ne valent pas mieux que les françaises…

    Répondre
  5. Ab2O
    Ab2O à |

    Mouais… un échantillon de 50 000 véhicules sur un total, au bas mot, d’environ 20 millions de voitures (marché UK ), soit 0,25% de véhicules sondé…

    C’est loin,loin loin d’être représentatifs… Aucune info concernant l’age des véhicules, la motorisation ( essece / diesel )…

    Parce qu’un moteur diesel qui casse à 300 000km et 10 ans d’âge, c’est pas un scandale quand même…

    Répondre
    1. lolman77
      lolman77 à |

      Certes on n’a aucune info sur la méthodologie de ce sondage, mais ça ne change rien aux faits : les allemandes sont loin d’être fiables si on fait un ratio « incidents/nombre de modèles vendus »

  6. Mugiwara
    Mugiwara à |

    Rien d’étonnant dans ce sondage il suffit de faire un tour sur les divers forum auto pour voir le mécontentement des divers propriétaires de voiture allemande et notament celle du groupe Vag et leur super Tdi… Toyota et Honda ne font que confirmer une réél réputation de grand motoriste et non comme certains d’essayer de tout miser sur un plan marketing agressig (efficace) et une finition d’habitacle au dessus du reste de la production. Cependant avant de faire une jolie maison il faut s’assurer que les fondations soient solides.

    Répondre
    1. Charles.w
      Charles.w à |

      En même temps, combien suivent l’entretien préconisé…un diesel dans une citadine est une hérésie…merci au gouvernements européens de continuer à appuyer sur le champignon sur ce point…

      Après, il est vrai que chez VW, les TDI « IP » produits avant 2005 ne sont pas forcément connus pour leur fiabilité…mais maintenant, tout semble rentrer dans l’ordre…

  7. Homer S.
    Homer S. à |

    Je trouve ce classement pas très représentatif car qu’elle est là part des diesels là dedans, ensuite Fiat ne faisant que des petits moteurs les essences sont privilégiés ! enfin Peugeot mais pas Citroen ?!

    Répondre
    1. Perf
      Perf à |

      Mouais bof, Fiat fait du 1300, 1600, 2000 (et 2400 aussi) en diesel à peu près comme tout les autres quoi ?!

  8. lolman77
    lolman77 à |

    Et ça vous étonne??
    Attendez, ça fait quand même quelques années qu’on sait (ou qu’on devrait savoir) que les allemandes sont parmi les moins fiables.
    Alors attendez avant de vous offusquez, j’explique ce que j’entends par là après.

    Regardez le dernier autoplus, avec leur classement des constructeurs : BMW derniers, Audi et mini juste derrière, mercedes dans la moins bonne moitié, VW 4 ou 5ème plus mauvais…

    La raison? L’imbécilité des acheteurs. A force de prendre toujours les plus petits moteurs diesel de ces constructeurs, juste pour pouvoir dire fièrement à leur entourage qu’ils ont une allemande, ils tapent dans le domaine que ces germaniques maitrisent le moins, et sur les moteurs fabriqués à l’économie (typiquement, les diesels de 90 à 110ch). Les allemandes ont toujours été doué pour les essences. Mais alors les diesels…

    Prenons BMW : je vous arrête de suite, je suis un BMiste pure et dur. Mais faut admettre : les 2.0l d (320d, 520d), ce sont des merdes incommensurables : culasse, volant moteur, distribution. Ca casse avant 100 000 bornes et ça s’étonne. Parce qu’en plus, sous pretexte d’avoir de l’allemande, le proprio va taper dedans comme un porc.

    Je vous parle pas des énormes problèmes de fiabilité des 2.0L tdi (encore) de chez Audi ou VW. A3, A4, Golf, Tiguan, tous sont concerné par les problèmes de volant moteur jetable (qui entrainent casse d’embrayage), de vanne EGR à recycler, de distribution en carton….
    Ou encore les 1.2 et 1.4 TSI et TFSI de chez VAG qui méritaient un rappel il y a quelques années (et qui ont été « améliorés » par de discretes « invitation en concession » de la part du constructeur)

    C’est loin d’être nouveau. Chez nous, le coeur de gamme (=les modèles plus vendus) des allemandes sont les moteurs les moins réussis (diesel (donc moins fiable) + économie sur les couts (pour prix attractif) + surgonflage de la puissance (pour donner un semblant de dynamisme)

    Ce n’est pas non plus la première fois que la fiabilité négligée des allemandes est soulignée.

    Alors oui, les clients sont satisfaits (mais sont ils objectifs? C’est une autre question). Mais les moteurs ne sont PAS TOUS bons.

    Alors un conseil de connaisseur : si vous prenez une allemande (et vous avez toutes les raisons du monde d’en vouloir une), ne faite pas semblant, et prenez UNE VRAIE allemande en prenant une essence. C’est plus fiable, c’est moins cher, ça vaut le surcoût de l’essence si vous êtes pas un énorme rouleur, ça aime la ville, c’est plus homogène.

    Répondre
    1. Pierre
      Pierre à |

      Ok,

      sauf qua les TSI et TFSI VAG sont des moteurs essences…

    2. rsi281
      rsi281 à |

      sur l étude Autoplus les plus fiable c dacia et renault et 4 eme peugeot 6 eme vw 11 eme et les dernier c Audi .bmw. mercédes et fiat et mal classé aussi :http://www.cliors-concept.com/t35530-Classement-des-marques-selon-leur-fiabilite-pour-2011.htm

  9. STRATOS
    STRATOS à |

    Test 100’000 km BMW série 1 par le Touring Club Suisse en 2012, 3 pannes moteur graves avec immobilisation du véhicule. VW Touran en Suisse toujours, casses moteur courantes avant 100’000 KM moteur essence, sans parler des problèmes de corrosion sur le Touran toujours. Bref, les voitures allemandes ne sont pas aussi bonnes que leur réputation, elles se démarquent surtout par leur finition intérieure supérieure à la moyenne. Les japonaises restent plus fiables globalement que les autres, mais la finition laisse souvent à désirer par rapport à nos critères européens. En Asie, une planche de bord en plastique dur ne choque pas. En Europe, si une voiture à 10’000 Euro n’atteint pas le niveau d’une Audi pour sa finition intérieure, elle sera mal notée dans les tests auto avec des remarques absurdes du style « finition perfectible, qualité de fabrication moyenne, … ». On veut du low cost avec une finition haut de gamme. Bref c’est un sujet sans fin…

    Répondre
  10. Ridge33
    Ridge33 à |

    C’est vrai qu’une distinction essence/diesel par constructeur aurait apporter une analyse supplémentaire, leur poids proportionnel dans la notion globale du constructeur.

    Répondre
Poster un commentaire