Accueil F1 Ecclestone : « CVC serait probablement obligé de me mettre à l’écart »

Ecclestone : « CVC serait probablement obligé de me mettre à l’écart »

50
4
PARTAGER

Bernie Ecclestone a pour le moment échappé à toute poursuite par la justice allemande dans l’affaire Gribkowsky. Attaqué en bonne et due forme par son meilleur ennemi Luca di Montezemolo, Mister E. admet aujourd’hui que CVC Capital pourrait se séparer de lui qui est le synonyme de F1 depuis près de 40 ans.

La justice allemande n’a toujours pas clos le dossier Gribkowsky du nom de ce banquier de la banque régionale allemande qui a perçu 44 millions de dollars de la part d’Ecclestone en échange de la vente à bon prix (1,6 milliards de dollars) des droits de la F1 à CVC Capital. S’il n’a toujours pas été inquiété officiellement par les allemands, Tonton Bernie a toujours une grosse épée de Damoclès au-dessus de sa tête ce qui faisait dire à di Montezemolo la semaine dernière: « Si Bernie est accusé, je pense qu’il sera le premier à faire un pas en arrière pour préserver les intérêts de la Formule 1 ».

Le président de Ferrari glissait même une petite vacherie : « L’ère où tout est régi par un seul homme ne peut plus perdurer : le futur devrait être dans les mains d’une équipe qui serait en charge de différents aspects [de la F1]. Nous arrivons lentement à la fin d’une ère caractérisée par le style d’un seul homme qui a fait des choses importantes ».

La défense d’Ecclestone tient dans le fait que les 44 millions de dollars ne constituaient pas un pot de vin mais une commission tout ce qu’il y a de plus « honnête ». CVC a lancé des chasseurs de tête à la recherche d’un successeur potentiel au grand argentier. S’il nie que cela signifie son remplacement prochain, Ecclestone admet tout de même dans The Sunday Telegraph que « CVC sera probablement obligé de se débarrasser de moi si les Allemands me poursuivent. C’est plutôt évident, si je suis emprisonné ».

« Ils ont engagé un chasseur de tête pour trouver quelqu’un dans l’éventualité que je ne sois plus là – si je venais à mourir ou quelque chose comme cela. C’est normal qu’ils fassent tout pour que les gens restent heureux ». Bref Ecclestone avec son humour caractéristique s’en sort encore par une pirouette et ne semble envisager sa défection qu’à la fin de sa vie et le bonhomme semble encore bien vaillant à 82 ans.

Lire également : La Formule 1 a un nouveau président

Source : The Telegraph, Photo : Ryan Bayona pour Wikimedia

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Ecclestone : « CVC serait probablement obligé de me mettre à l’écart »"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
LOL
Invité

Un accident est si vite arrivée !

xxx
Invité

44 millions de commission, ça sent pas du tout le pot de vin en effet… Une question me turlupine, à part payer quelques juges de courses chaque week end, que fait la FIA de toute la masse d’argent qu’elle reçoit ? SI tout le monde paye que ce soit circuit et écuries pour participer, que paye la FIA ?

bautzen
Invité

Allez Luca , encore 1 petit effort , et c’ est fait , Y’ a Fillon qui cherche 1 place , et le sport mécanique , il connaît , eh! eh! .

wpDiscuz