4 réponses
  1. beniot9888
    beniot9888 à |

    Sur un point, je suis d’accord avec Delanoé, le problème de la voiture de collection est vraiment très limité, ramené à la masse totale de voitures dans Paris.

    Par contre, 17 ans, ça nous ramène à 1995. Et des voitures de 1995 encore utilisées tous les jours par des gens, il y en a bien quelques dizaines. Peut être même quelques centaines. Et encore beaucoup plus ! Certains dans le lot pourront remplacer leur véhicule, même si ce sera de l’argent qui ne sera pas utilisé pour autre chose. Mais les autres ? Qu’ils crèvent ?

    Répondre
    1. Mugiwara
      Mugiwara à |

      C’est aussi un choix de rouler en ancienne. Dans mon cas j’ai une Datsun 240z, ainsi qu’une prelude 3g 2.0 16s et une ancienne Alfa gtv et voir ce genre de mesure me met hors de moi car si ce n’est pas par passion comme moi certaines personnes ne peuvent tout simplement pas faire autrement que de rouler dans des voitures de conception ancienne en matierre de pollution et pourtant qui seront toujours moins nocive que toutes les saloperie que rejettent les amateurs de tracteur diesel…

  2. breizhil
    breizhil à |

    Que risquera-t-on si on s’engage à Paris en « vieilles » ? Une amende ? Parce que je vois pas comment ils peuvent trier à chaque entrée de la ville et si les flics se mettent à la course poursuite derrière ce genre d’auto ça va + faire rire qu’autre chose…

    Répondre
  3. fangioagostini
    fangioagostini à |

    Et la prochaine étape sera d’interdire les pauvres dans Paris? On pourrai ajuster suivant les quartiers 1500€/mois dans le 18ème, 4000€/mois dans le 6ème…

    Répondre
Poster un commentaire