Fisker_710_1_1

Pas de bras, pas de chocolat, pas de batteries, pas de Fisker Karma

Fisker continue d’avancer dans la tempête et d’essuyer des coups de vents. Dernier exemple en date : l’arrêt forcé de la production de la Karma en Finlande alors que son fournisseur de batteries 123 Systems traverse aussi une très forte zone de turbulences. Reste que le ciel pourrait s’éclaircir à court terme.A court terme et plus précisément le 6 décembre prochain, date à laquelle la vente de A123 Systems devrait être effective et finalisée et ce alors que Johnson Controls a annoncé régler la somme de 125 millions de dollars pour le seul secteur automobile.

C’est donc bien Johnson Controls qui se retrouve aujourd’hui sur la première ligne pour le rachat mais devra composer avec le retour du groupe chinois Wanxiang qui vient de recevoir l’aval des autorités de Pékin pour mener à terme (bon terme) la transaction après une première tentative avortée.

Le gouvernement américain aura son droit de regard sur la vente après avoir prêté près de 250 millions de dollars à la société actuellement sous le régime des faillites. En attendant cette période et un approvisionnement complet en packs de batteries, la production de la Fisker Karma est interrompue.

A lire également. A123 Systems finalement en faillite et

Source : Automotive News ( et ).

Crédit illustration : Fisker.

1 réponse
  1. automania
    automania à |

    Une Tesla sinon rien.

    Répondre
Poster un commentaire