Accueil Berlines Mazda 6 2013 : galop d’essai

Mazda 6 2013 : galop d’essai

154
17
PARTAGER

Alors qu’en automobile on associe souvent un style au nom du designer en chef, chez Mazda c’est l’ère qui donne son nom au coup de crayon. Ainsi, après le « Nagare », c’est actuellement le design dit « Kodo » qui inspire la marque japonaise. Et après la CX-5, c’est au tour de la Mazda 6 cru 2012 d’en bénéficier.

Quoi de mieux que d’inaugurer une armada avec le vaisseau amiral. La tâche revient donc à la berline frappée du n°6. On retrouve sur la nouvelle venue des inspirations de sa devancière, notamment au niveau des ailes bombées, ou des antibrouillards incrustés dans des blocs aux allures de losange allongé. Mais après la berline sage qu’elle fut, la Mazda 6 dopée au Kodo donne maintenant une impression bien plus statutaire et dynamique. Le capot et la calandre élargie gagnent en volume et semblent se détacher du reste de la carrosserie. Les passages de roue restent généreusement sculptés, et mordent largement sur les portières. Ces formes courbes s’opposent un arrière plus tendu, un peu chargé avec sa baguette de chrome faisant écho à la face avant et se posant sur les feux.

A l’intérieur, nous somme dans un monde plus commun. La planche de bord est assez massive et présente bien. Sans être au niveau des meilleurs de la catégorie, les matériaux sont bons mais n’offrent pas un luxe ostentatoire : en fait on est dans une berline japonaise de bonne tenue quand l’extérieur donne l’impression d’un modèle de gamme supérieur.

L’instrumentation comprend de nombreux boutons (entre autre sur le volant), mais l’organisation est claire et logique. Moins complexe que dans une Prius, moins technologique que dans une Lexus, la vie à bord s’y trouve plus simple. On notera sur cette version 4 portes « sedan » un grand coffre (489l) qui pourra accueillir valises ou clubs de golf, ou les deux en même temps sans rechigner.

Volant en main, ce qui marque est la sensation d’une auto imposante. Le gabarit de la Mazda 6 ne s’avère pas évident au premier abord. L’auto fait 1m84 de large, et sans doute est-ce un effet des ailes sculptées mais elle semble faire plus. Cependant, la direction est précise, et on se sent vite en confiance même dans des rues un peu étroites. Passé l’effet de surprise, on apprivoise l’auto en quelques kilomètres.

Si la Mazda6 est parfaitement saine sur le mouillé de nos campagnes, on regrette un peu des suspensions assez rigides qui, sur routes dégradées, qui font remonter des vibrations dans l’habitacle. Elle se vit mieux en grande routière de voies rapides que slalomeuse d’itinéraires bis.

Le 2,5l essence de 192ch de ce galop d’essai associé à une boîte automatique 6 rapports se montre surprenant mais plutôt réactif. Accélérateur enfoncé, on passe instantanément de 2000 à 4000tr/min avec un son montrant clairement que le moteur vient de s’éveiller. Si on ne prend pas un coup de pied dans le derrière, l’accélération est très régulière à défaut d’être brutale. Et deuxième effet, on s’en va rapidement frôler la zone rouge vers les 6000tr, jusqu’au changement de rapport suivant. Le 0 à 100 est annoncé en 7,8s, la VMax à 223km/h, et le ressenti semble confirmer le potentiel plutôt sportif de l’auto, qui reste à tout moment comme sur des rails. Niveau consommation, l’ordinateur de bord a indiqué une consommation de 9,9l qui parait un peu élevée pour une conduite plutôt calme, à quelques accélérations près.

La Mazda 6 se renouvelle d’une belle façon, en étant agréable à l’oeil, et avec un premier ressenti au volant tout à fait convaincant. On en regrette presque que la marque ne pousse pas plus ses ambitions pour aller chatouiller quelques berlines à l’image établie dans le haut de gamme. Car le potentiel est là, incontestablement.

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Mazda 6 2013 : galop d’essai"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
dralom
Invité

miam un essai d’une japonaise en ESSENCE !!!! Merci a Raphael !!!!!

un petit essai en Break ? comme ca je saurais avec quoi remplacer ma xtype 🙂

josh
Invité

Par rapport à votre dernier paragraphe, ça serait plutôt la politique commerciale de Mazda France qui serait à revoir parce que la marque est beaucoup plus populaire en Allemagne (signe qui ne trompe pas) et aux USA où cette « 6 » n’a que des critiques élogieuses, beaucoup pour son design qui lui permet de se distinguer des références allemandes mais surtout des asiatiques ennuyeuses (Sonata, Camry, etc.).
Pour ma part, Mazda est un petit constructeur que j’aime beaucoup, qui a des hauts et des bas mais qui fait des voitures toujours intéressantes.

GE
Invité

Belle ligne pour cette auto et sans aucun de bons moteurs et une excellente fiabilité chez MAZDA…faut travailler limage maintenant.

GE
Invité

Belle ligne pour cette auto et sans aucun doute de bons moteurs et une excellente fiabilité chez MAZDA…faut travailler limage maintenant.

rowhider
Invité

Incontestablement une belle voiture, mais pourquoi un 2.5L? Désolé pour Mazda, mais ça ne fait pas très moderne un gros 4 cyl 2.5L, surtout que son rendement n’est pas terrible.
Si un 1.6L turbo n’aurait pas sa place sur une voiture tournée GT, un bon 2L Turbo aurait été tout indiqué non?

Fun
Invité

Effectivement, cette motorisation semble bien peu adaptée!
La 626 modèle 92 offrait déjà un 2.5l de 165cv, mais en 6 cylindres!
Rendement moyen comme tu dis
De toute façon, c’est encore 95% de diesel qui seront vendu…
En dehors de ça, ça reste une très belle voiture!
Juste ce groin détaché comme les Mercedes, bof.

josh
Invité

C’est un moteur SkyActiv donc si, il est moderne. Et le test dit le contraire, la motorisation semble bien adaptée.

pedro
Invité

Ce moteur est symboliquement present sur le marche d’europe occidentale.
Il fera du volume en Amerique du nord, Europe de l’est et moyen orient.

le xavier77
Membre
au contraire, il a un rendement de fou. ça fait X temps que tous le monde pleure qu’il n’y a pas de V6 essence et diesel sur la MAZDA 6 haut de gamme, on a au moins retrouvé un essence qui va chatouiller les 200CV. ENFIN sache que mon 2.2 129 cv a une cylindré tres importante pour un 130 CV, mais consome à peine 5L7 et pointe à plus de 200 km/h… combien fait renault avec leur 1L6 130cV? casiment 6L5… la politique de mazda n’est pas tourné vers le downsising, le peut d’immage qu’ils ont c’est des moteurs… Lire la suite >>
wpDiscuz