Accueil Chery Souvenirs, souvenirs: quelques voitures chinoises

Souvenirs, souvenirs: quelques voitures chinoises

100
7
PARTAGER

Dans la période 2008-2010, les marques « pures » chinoises connaissent une nouvelle accélération. Les leaders du marché se croient capable de rivaliser avec les occidentaux, y compris dans le premium. Ceux aux budgets plus limités se contentent de jolies maquettes (comme la Tiger GT ci-dessus.) Quant aux marques au bord du gouffre, elles n’ont même pas les moyens de s’offrir un baroud d’honneur. Rétrospectivement, les images publicitaires trahissent les moyens et les ambitions de chacun. Le seul point commun, c’est les photomontages réalisés sous MS Paint…

Le Blog Auto existe depuis bientôt 8 ans et il est contemporain de l’émergence de l’automobile chinoise sur la scène internationale. Nous avons suivi et commenté chaque soubresaut, battant en brèche les idées reçues.

Suite à deux mouvements de consolidation (vers 2005-2006 et 2008-2009), le nombre d’acteurs a beaucoup diminué et le fossé s’est creusé. On peut découper les marques « pures » en trois catégories:
– Seuls 6 constructeurs (Brilliance, Byd, Chery, Great Wall, Lifan, Lotus-Yougnman et le cas particulier de MG-Roewe) ont réellement l’ambition et les moyens de briller à l’international. Ils se sont tous pris une claque plus ou moins forte. Ils ont compris que pour venir chez nous, ils devront proposer des produits compétitifs et faire le dos rond. Du coup, ils préfèrent attendre la prochaine génération de véhicules, censément plus aboutis. MG pourrait (re)venir en France en 2014 (sous réserve de trouver un importateur.) Pour les autres, ils faut attendre l’horizon 2015, voir 2018.
– Derrière, il y a un peloton de second couteaux, c’est là que l’on trouve la plupart des généralistes. Pas assez réactifs, trop timide à l’international, régulièrement fauchés… Ils semblent marquer le pas. Geely Auto (qui est financièrement indépendante de Volvo) est un bon exemple d’élève qui s’est endormi sur ses lauriers. Ensuite, on peut comparer les constructeurs chinois à une course cycliste: il n’est pas rare qu’il y ait des échappés et qu’un élément du gruppetto rejoigne les leaders…
– Reste enfin tous les projets bancals. Il y a ces micro-constructeurs de SUV et de pick-up qui font parler d’eux avec leurs mauvais clones. Il y a aussi les marques créés par les joint-ventures, sous la pression de Pékin: elles proposent généralement de vieux modèles à peine réactualisés et aucun des deux partenaires ne veut vraiment y investir.

Souvenirs souvenirs (1) Brilliance BS6 ZhonghuaSouvenirs souvenirs (2) Beiqi Foton MidiSouvenirs souvenirs (3) Byd S8Souvenirs souvenirs (4) ChangAn Ben BenSouvenirs souvenirs (5) ChangFeng LiebaoSouvenirs souvenirs (6) Chery Riich G5 Lionel MessiSouvenirs souvenirs (8) Geely Emgrand ER6 ConceptSouvenirs souvenirs (9) Great Wall Haval H7Souvenirs souvenirs (10) Hafei Lobo II

Crédit photos: archives Joest

A lire également:
Souvenirs, souvenirs: hommage à René Bellu

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Souvenirs, souvenirs: quelques voitures chinoises"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
John
Invité

Intéressante petite synthèse sur l’automobile chinoise, j’apprécie la tentative d’objectivité constante dans vos colonnes.
Ceci dit, je suis un peu sceptique quand à votre analyse sur Brillance/ZhongHua, ils sont en sévère disgrâce à l’international comme en Chine et je ne les mettrais plus dans la catégorie 1, alors que la politique produit de Geely est plus ambitieuse et agressive surtout si l’on considère les standards de Emgrand/DiHao en terme d’assemblage et de crash test.

Raph
Invité

Bien que je sois en total accord avec JJO, faudrait pas oublier que Geely risque de faire un gros retour avec ça futur marque de luxe.

Ils auront enfin de quoi rivaliser avec les meilleurs européenne et seront enfin à la page a tous les niveaux par rapport à nos standard de qualité/sécurité,… , puisqu’ils ce contenterons de rebadger les anciens modèles Volvo plus commercialisé ici.

Membre

Tient, tout ceci me rappelles les projets Honda Li Nian avec tous leurs projets plutôt attractifs comme leur SUv violet, leur roadster blanc et tout le reste. Que sont-ils devenus, tous ses projets ?

gwada
Invité

on a longtemps pensé que les chinois ferons plus fort que les japonais et les coréens a l’export…mais,connaissant le Japon,leurs marques automobiles sont aussi très présentes et performantes sur le marché intérieur Japonais…Les constructeurs Chinois ne devraient ils pas conquérir leur propre marché avant de s’exporter???

John
Invité
@Gwada : c’est bien entendu ce qu’essayent de faire chacun d’entre eux (la plus grosse part des ventes de chaque constructeur chinois se fait en chine) mais réussir à convaincre de la « Chinesische Qualität » les Chinois, c’est pas évident du tout. Je côtoie pas mal de chinois et ils ont la mémoire efficace, ils ont par exemple assimilé Citroen à la ZX/Fukang/Elysée bas de gamme, et n’ont jamais pardonné aux japonais de leur avoir vendu des produits dangereux jusqu’à très récemment. De la même façon ils assimilent toujours les produits chinois à des produits très bas de gamme, ce qui… Lire la suite >>
Navigator84
Invité

J’ai pu vivre en Chine plusieurs mois cette année, et j’ai trouvé certaines voitures chinoises assez réussies, du moins du point de vue stylistique, à mon avis : Brilliance H530, JAC Heyue ou encore Chang’an Eado.
Par contre, je vois pas comment Youngman-Lotus peut briller à l’international ….

wpDiscuz