Accueil Formula Nippon Formula Nippon 2012 – 6 : première victoire pour Izawa à Sugo

Formula Nippon 2012 – 6 : première victoire pour Izawa à Sugo

47
0
PARTAGER

Jour de gloire à Sugo pour Takuya Izawa qui après quatre ans dans la discipline a signé sa première victoire. Considéré comme l’espoir Honda du moment lorsqu’il arriva dans la discipline en 2008, Izawa a tardé à confirmer, montrant au cours des ans une belle pointe de vitesse mais jamais de quoi gagner une course. C’est enfin fait, dans des conditions météo difficiles qui mettent sa performance en valeur. La course a par ailleurs connu son lot de rebondissements qui rebattent les cartes pour le championnat avant la dernière épreuve à Suzuka.

Trois événements importants attendaient le paddock avant même d’entrer dans le vif du sujet. Avant l’épreuve de Formula Nippon Sugo était le théâtre ce week-end de l’avant-dernier meeting du championnat japonais de F3 et le jeune rookie Ryo Hirakawa (18 ans) a été couronné champion à deux courses de la fin après avoir survolé le championnat tout en courant de front en FCJ et en Carrera Cup Japan. C’est le premier titre important d’une carrière météorique commencée en kart en 2007. Repéré par Toyota qui le prend dans son programme il gravit rapidement les échelons en passant par la Formula BMW Asia et la F4. Son nom est à suivre même s’il est encore trop tôt pour savoir quelle va être la suite, soit la filiere nationale Super GT/Formula Nippon, soit un championnat étranger.

La seconde information d’importance est l’annonce du choix du fabriquant de châssis pour la Super Formula qui remplacera la Formula Nippon en 2014. La JRP, organisateur du championnat, n’a pas pris de risque en faisant affaire avec Dallara. L’idée est de retourner à une formule plus proche de la monoplace traditionnelle que le chassis Swift actuel. Si l’auto marche désormais bien, la mise au point a été quelque peu laborieuse et la JRP préfère revenir à une approche plus classique et sans doute moins coûteuse même si le sujet n’a pas été abordé précisément  Le châssis, dont le shakedown est prévu à la mi-2013, a déjà un nom qui ne démontre pas une imagination débordante : SF14.

Mais ce n’était pas la future monoplace qui faisait le buzz à Sugo, c’était l’arrivée, dans la voiture Mugen no15, de la vedette américaine Taaaaaaakuma SATOOOO ! L’ex-pilote Honda F1, animateur patenté du championnat Indycar, reste extrêmement populaire dans son pays et sa venue dans le championnat de Formula Nippon pour les deux dernières épreuves et sans doute la Fuji Sprint Cup en novembre est un bon coup pour les organisateurs et surtout Honda qui n’a pas de star à mettre en face de Kazuki Nakajima ou des pointures étrangères que sont Loïc Duval, André Lotterer et JP de Oliveira qui sont tous équipés de moteurs Toyota. “Taku” a abordé les choses avec humilité, d’autant qu’il arrivait sans le moindre test préparatoire, à peine descendu d’avion, sur un circuit qu’il n’a plus pratiqué depuis ses jeunes années. A sa descente de monoplace à la fin de la premiere séance libre ses premiers mots ont d’ailleurs été “La Formula Nippon ça n’est pas du gâteau”. Sa performance modeste lors de la qualification confirmera ces débuts prudents.

Qualifications

La première victime notoire de la séance de qualification disputée sur le sec était justement Takuma Sato qui restait coincé en Q3 alors que Loïc Duval postait le meilleur temps, ce que le pilote français répétait en Q2 alors que cette fois l’éliminé de marque était Joao Paolo de Oliveira. En Q3, on attendait donc Loïc mais il ne pouvait rééditer sa performance et ne pouvait faire mieux que le 7ème temps. Ce sont les deux pilotes Docomo Dandelion qui trustaient la première ligne, Izawa réalisant la pole devant Tsukakoshi. Derrière eux Tsugio Matsuda réalisait un 3ème temps convaincant devant les deux leaders du championnat, Kazuki Nakajima et André Lotterer.

Course

La pluie noyait le circuit alors que l’heure du départ approchait, avec les habituelles et dangereuses “rivières » de Sugo coupant la ligne droite de la forêt, au point que le départ sous safety car était décidé. Les monoplaces parcouraient quatre tours derrière la GT-R à rampe de gyrophares avant d’être livrées à elles-mêmes. Immédiatement Izawa et Tsukakoshi s’échappaient, lâchant progressivement Matsuda et Nakajima. La pluie faisait au fil des tours quelques victimes dans le fond du peloton et c’est Loïc Duval qui faisait le show, passant Oshima pour le gain de la sixième position par l’extérieur du virage 2 avant de remonter vers la tête de la course. André Lotterer coincé derrière des voitures moins rapides que lui faisait le choix de s’arrêter très tôt pour le ravitaillement en carburant afin de se décaler. Il ne changeait pas de pneus, un choix qui allait être suivi par l’ensemble du peloton.

Les positions restaient à peu près stables et l’attention (et les caméras) se tournaient vers Takuma Sato qui prenait confiance et haussait progressivement le rythme, cognant bientôt aux portes du top 10. Alors que la pluie se faisait progressivement moins forte à la mi-course, Loïc Duval continuait d’aller très vite et passait à l’occasion des arrêts ravitaillement Kazuki Nakajima pour le gain de la quatrième place, bientôt la troisième lorsque Tsugio Matsuda était victime d’un problème d’appareil ravitailleur et d’un début d’incendie qui le faisait rétrogader à la cinquième position.

Devant les deux équipiers de l’écurie Docomo Dandelion continuaient de mener sans souci et on s’acheminait vers les dix derniers tours de course lorsque Tsugio Matsuda perdait sa roue arrière droite dans le virage avant la ligne droite des stands, un problème consecutif à son arrêt cahotique. La monoplace étant plantée dans un endroit dangereux, la safety car entrait en piste pour trois tours.

Les écarts réduits à néant au redépart précipitaient les événements. Si les trois premiers restaient dans cet ordre, une bagarre assez virile entre André Lotterer et Kazuki Nakajima au moment de passer Oshima voyait le pilote allemand, sentant une ouverture, tenter le tout pour le tout pour passer son équipier chez TOM’S et plus grand rival au championnat. L’ex-pilote Williams ne se laissait pas faire et les deux hommes échangeaient des coups de roue. Lotterer terminait l’altercation en tête à queue et repartait dixième, ce qui sera sa position à l’arrivée. A l’issue de la course c’est Izawa, jamais vraiment menacé, qui franchissait la ligne en tête devant Koudai Tsukakoshi et Loïc Duval, le Français étant crédité du meilleur tour en course.

Takuma Sato, la star du week-end, passe finalement la ligne en 9e position après une course sans histoire, ce qui n’est pas un mauvais résultat considérant sa situation et les conditions extrêmes. Il sera intéressant de voir à Suzuka s’il peut commencer à s’approcher des premiers rôles.

La contre-performance de André Lotterer et dans une moindre mesure celle de Kazuki Nakajima qui ne peut faire mieux que cinquième relancent le championnat avant la dernière épreuve à Suzuka oû deux courses donneront plus de points que d’habitude. Nakajima n’a plus qu’un petit point d’avance sur Tsukakoshi et 5 points sur André Lotterer qui reste dans la course au titre, tandis qu’Izawa s’invite aussi dans les débats. Ce sera plus dur mais encore jouable pour JP de Oliveira lui aussi encore mathématiquement en piste pour le titre.

Classement
Formula Nippon 2012 Round 6 Sugo 22 et 23 septembre 2012. 68 tours, 250 km
1. 40 Takuya Izawa DOCOMO TEAM DANDELION RACING/Honda
2. 41 Koudai Tsukakoshi DOCOMO TEAM DANDELION RACING/Honda
3. 8 Loïc Duval Team KYGNUS SUNOCO/Toyota
4. 7 Kazuya Oshima Team LeMans/Toyota
5. 2 Kazuki Nakajima PETRONAS TEAM TOM’S/Toyota
6. 19 JP de Oliveira TEAM IMPUL/Toyota
7. 10 Toshihiro Kaneishi HP REAL RACING/Honda
8. 38 Kohei Hirate Project μ/cerumo·INGING/Toyota
9. 15 Takuma Sato TEAM MUGEN/Honda
10. 1 André Lotterer PETRONAS TEAM TOM’S/Toyota

Championnat après six épreuves
1. 2 Kazuki Nakajima 38 pts
2. 41 Koudai Tsukakoshi 37 pts
3. 1 André Lotterer 33 pts
4. 40 Takuya Izawa 32 pts
5. 19 Joao Paulo Lima de Oliveira 31 pts
6. 8 Loïc Duval 20 pts
7. 7 Kazuya Oshima 20 pts
8. 20 Tsugio Matsuda 15 pts

Crédit photos : Japan Formula 3, Toyota, Honda

http://www.youtube.com/watch?v=Sj-raJB5zjw

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz