4 réponses
  1. frederic.E
    frederic.E à |

    un peu « cul serré » les australiens ! :D

    Répondre
  2. lolo
    lolo à |

    excellente affaire marketing … si c’est interdit beaucoup plus de visibilité … sur internet!!!!

    Répondre
  3. François
    François à |

    Parce que le BVP ne censurerait pas une publicité faisant l’éloge de la vitesse et où les entorses au code de la route ne se compte plus? à part le décolleté, les explications de l’Advertising Standards Bureau étaient parfaitement transposables dans l’hexagone ou ailleurs. Aux USA le décolleté ne serait pas passé mais vendre la vitesse n’est pas interdit.
    Chacun ses trucs et si Suzuki n’est pas content, personne ne le retient du marché australien.

    Répondre
  4. djdri
    djdri à |

    Je trouve au contraire que les fringues de la jeune femme sont tres adaptees au marche australien ! Bon par contre c’est vrai que la ceinture de securite disparait subitement entre 2 plans… OMG

    Une petite pensee pour ces gens qui mattent des pubs toute la journee dans les bureaux de l’ASB, sacrifiant leur cerveaux qui devient vite liquide, tout ca au profit du peuple, chapeau ?

    Répondre
Poster un commentaire