Accueil Audi 12h de Bathurst: Audi malgré tout

12h de Bathurst: Audi malgré tout

30
0
PARTAGER

L’histoire retiendra qu’une Audi R8 LMS a remporté les 12 heures de Bathurst 2012. Ainsi, la firme aux anneaux reste invaincue à Mount Panorama. En pratique, on a frôlé le fiasco « à la Lotus-Youngman » ou comment perdre une course lorsque vous surclassez vos rivaux…

En 2011, les Audi s’étaient quasiment promenée à Bathurst. Ils avaient obtenu un doublé et c’était d’ailleurs la première grande victoire « scratch » d’une R8 LMS.

Pour 2012, la firme aux anneaux aligne trois voitures plus ou moins officielles.

Christopher Mies et Darryl O’Young, vainqueur 2011, portent logiquement le N°1. Ils sont cette fois épaulés par Christer Jöns. Le trio est théoriquement engagé par le Phoenix Racing.
La voiture « australienne » (également engagée par le Phoenix Racing) des locaux Craig Lowndes, Warren Luff et Mark Eddy, 2e en 2011, part tout aussi logiquement avec le dossard N°2.

Par ailleurs, marché chinois oblige, une troisième voiture est confiée à Alain Li, Frank Yu et Mark Patterson, pour le compte d’United Motorsports.

Audi est ultra-confiant. D’autant plus qu’il n’y a pas de réelle opposition. Les autres GT3 sont de vraies voitures privées. Notons tout de même la présence de Jeroen Bleekemolen sur une Mercedes SLS AMG.

Malheureusement pour Audi, le Maranello Racing n’est pas au courant que la R8 LMS est archi-favorite.

Ainsi, lors des essais libres, la 458 Italia Allan Simonsen, Dominik Farnbacher, John Bowe et Peter Edward pointe en tête. C’est un crime de lèse-majesté!

Lors des essais chronométrés, Christopher Mies, Darryl O’Young et Christer Jöns rappellent aux imprudents qui est le patron!

En course, rien n’est simple. Mount Panorama est un vrai Nurburgring australe; cette année, la course est marqué par de la pluie et du brouillard.

L’Audi N°1 s’offre une visite des bacs à sable.

Mais à l’arrivée, Christopher Mies, Darryl O’Young et Christer Jöns remportent la course!

Sur les photos livrées par Audi, le podium est cadré serré et pour cause: comme aux dernières 24 heures du Mans, la firme aux anneaux connait une victoire et deux abandons.

La N°2 est d’abord victime d’un ravitailleur endommagé. Puis, sous la pluie, Mark Eddy perd le contrôle. La voiture heurte un muret en béton. L’Australien n’a rien, mais la course de la R8 LMS est terminée.

Sur la voiture « chinoise », Frank Yu découvre à la fois l’Audi R8 LMS, le circuit et les courses longues. Au 60e tour, il se fait piéger et à Bathurst, les barrières en béton ne pardonnent pas. La N°22 est au tapis.

Parmi les « wacky racers », signalons la 7e place d’une Holden HSV VXR (autrement dit, une Opel Astra.) Elle est pilotée notamment par Scott Pye.
L’ex-pilote de British F3 est retourné au pays et il devrait courir en V8 Supercars.

Et à la 9e place absolue, on trouve une Lotus Exige. L’ex-pilote de F1 Christian Klien fait parti du trio de pilotes.

Source:
Audi

Crédits photos: Audi (photos 1, 3, 6, 7 et 8) et Bathurst 12 hours (2, 4, 5, 6, 9 et 10)

A lire également:
Grand-Am: l’Audi R8 roule à Daytona
Une Audi R8 LMS Cup en Chine, en 2012

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz