Accueil Coupés Un dernier tour en Kia Pro_cee’d 1.6 CRDi 128 ch

Un dernier tour en Kia Pro_cee’d 1.6 CRDi 128 ch

199
3
PARTAGER

C’est officiel, Kia présentera, lors du prochain salon de Genève, la nouvelle génération de Cee’d. Mais le -faux- coupé qui en est issu, baptisé Pro_cee’d et restylé il y a seulement un an, perdurera un peu plus longtemps. Alors, avec le récent 1.6 CRDi 128 ch sous le capot, fait-il preuve de caractère ou n’est-il qu’une tranquille version 3 portes ?

De visu, le Pro_cee’d ne se distingue pas réellement de la variante 5 portes. On retrouve les mêmes phares échancrés et la calandre « tiger nose », le profil ne se distingue que par le hayon plus incliné et par le pli de tôle qui court sur le bas des portes et des ailes arrière. Quelques astuces qui rappellent davantage le coupé Renault Megane de seconde génération ou celui du premier opus de la Citroën C4. D’autant que dans l’habitacle, on ne note pas non plus de réel effort de personnalisation. Certes, dans cette finition Sport, on trouves des sièges plus enveloppants et des inserts laqués noir sur la planche de bord. Mais cela à ne suffit pas à se mettre dans l’ambiance.

Pour cet essai, nous avons choisi le dernier arrivé dans la gamme, à savoir le 1.6 CRDi dans sa variante de 128 ch. Treize chevaux de plus que la 115 ch, donc, mais un couple strictement identique de 255 Nm entre 1 900 et 2 750 tr/mn. Voilà qui augure d’une agréable souplesse, mais pas de performances renversantes. Et surtout, ce chiffre parait un peu léger face aux 300 Nm des Opel Astra GTC 1.7 CDTI 130 ch et Renault Megane Coupé 1.9 dCi 130 ch.

Une impression qui se confirme volant en main. Le 1.6 manque de souffle à bas régime, n’aime pas les hauts régimes et se débrouille juste honorablement entre les deux. A se demander si ce n’est pas un 115 ch que nous avons conduit. Et pourtant, non. A défaut de pep’s, ce moteur fait toutefois preuve d’une absence quasi-totale de vibrations et d’un silence de bon niveau. Pas franchement ce que l’on appelle un moteur dynamique.

De toutes façons, le châssis ne mérite pas non plus d’être qualifié de sportif. Au contraire, il se montre neutre en toutes circonstances, tolérant les leviers de pieds en virage (bien aidé par l’ESP), et reste imperturbable même sous des tombes d’eau. Et même lorsqu’il est couplé aux jantes de 17″, comme ici, il sait préserver le confort général. Certes, l’amortissement quasi-parfait de la Citroën C5 n’est pas encore égalé, mais la Pro_cee’d peut largement en remontrer à la plupart de ses concurrentes.

D’ailleurs, de manière générale, la Pro_cee’d se comporte davantage comme une berline 3 portes que comme un véritable coupé. Même l’habitabilté aux places arrière est très convenable. Alors, bien sûr, il faudra parvenir à se faufiler entre les sièges avant et le montant central. Puis, il ne faudra pas être claustrophobe, car les custodes ne s’entrouvrent pas.

En digne Kia, le Pro_cee’d dégaine son meilleur atout au moment de parler argent. Dans cette version 1.6 CRDi 128 ch Sport, elle s’affiche à 22 490 €. Un tarif très compétitif comparé aux Opel Astra GTC 1.7 CDTI 130 ch (environ 26 300 €) et Renault Megane Coupé 1.9 dCi 130 ch Dynamique (26 300 €). D’autant que l’équipement n’est pas en reste, puisque comprenant, de série, six airbags, l’assistant au démarrage en côte, l’ESP, le régulateur de vitesse, les jantes alu 17″, les vitres arrière surteintées, la climatisation automatique bi-zone, les radars de recul, la sellerie cuir/tissu et le toit ouvrant électrique. La liste des options, elle, est pour le moins réduite puisque seuls la peinture métallisée et le Pack Navigation (GPS à écran tactile, Caméra de recul, Bluetooth…) sont disponibles.

Pas question, donc, de séduire les amateurs de voiture sportive avec ce Pro_cee’d, elle manque de caractère pour cela. Mais pour qui n’a pas besoin de portes arrière ou souhaite une petite familiale au look un peu plus aguicheur, elle sera une fidèle compagne de route. D’autant que la garantie de 7 ans, qui couvre désormais toute la gamme Kia, tranquilisera tous ceux qui craignent encore le manque d’image de la firme coréenne.

A lire également : Essai Kia Cee’d, Spyshots : Kia Cee’d et Salon de Genève : Kia Pro_cee’d.

Galerie Essai Kia Pro-cee’d 1.6 CRDI 128 ch

[zenphotopress album=12267 sort=random number=12]

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Un dernier tour en Kia Pro_cee’d 1.6 CRDi 128 ch"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Panama
Invité

4 000€ d’écart avec une Mégane mais combien une fois les ristournes consenties ? Car l’entretien des coréennes est toujours assez salé (pièces donc assurances) sans compter une revente aléatoire passé quelques années.

Bon le design est sympa, la techno a l’air assez moyenne (plus embêtant).

Quant à la garantie de 7 ans, je suis quasi certain que KIA ne l’applique que de la façon la plus restrictive qui soit, voire le la respecte pas du tout.

Anono
Invité
Il se fait des ristournes également chez Kia j’ai pu en profiter pour une Cee’d. Ce qui ma permis d’avoir un véhicule de la gamme C pour le prix de la gamme B chez les concurrent. En ce qui concerne l’entretien, les révisions sont moins chères chez KIA que j’ai Peugeot par exemple, j’ai pu comparer avec un ami. J’ai également pu profiter de la garantie suites des problèmes et ils n’ont jamais rechigné a me remplacer les pièces. Ma voiture a 4 ans et elle donc encore garantie 3 ans ce qui ne propose pas la plupart des constructeurs… Lire la suite >>
Dalma
Invité

Très bon commentaire. La société d’imitation n’est pas pour tout le monde. On a souvent l’impression d’avoir la sécurité avec une allemande ou une française. Mais on oublie que tous ces marques ont passe par les mêmes chemin que Kia. il n’est faut pas êtres vieux pour se rappeler des premier faut pas d’audi

wpDiscuz