Accueil Actualités Entreprise Les déboires de MG en Grande-Bretagne

Les déboires de MG en Grande-Bretagne

51
3
PARTAGER

L’an dernier, MG UK annonçait un objectif de 1 000 ventes de MG6 pour 2011. A priori, cela semblait bien pessimiste (l’équivalent de 2 semaines de vente en Chine.) En pratique, sur les 10 premiers mois de l’année, il s’est vendu 242 MG en Grande-Bretagne (dont une poignée de TF.) Le chiffre de novembre vient de tomber: 7 unités… Dont 3 TF qui viennent seulement de trouver preneur. Ainsi, la photo ci-contre représente peu ou prou l’exercice de novembre de MG!

Pourquoi une telle mévente?

« Ce n’est pas une MG! »

La raison la plus évidente, c’est l’identité. On associe la marque MG à des roadsters ou des modèles sportifs (voir à des roadsters sportifs.)

Or, la MG6 est une berline assez placide.

Une partie des puristes sont déçus.
Certains anciens concessionnaires MG-Rover préfèrent s’occuper des MG-Rover d’occasion que de vendre des MG6.

« Quel est l’avenir de MG? »

Actuellement, le futur de MG est plutôt rose (on y reviendra.) Sauf que les Britanniques en ont trop entendu. Lors de la formation de Rover Group, lors du rachat par BMW ou par les « Phoenix Four », c’était déjà la même rengaine: « On va lancer de nouveaux modèles, moderniser les usines et améliorer la qualité! C’est le grand retour de l’automobile Britannique! » Et à chaque fois, au bout de 4, 5 ans, ça se termine par un plan social, des projets mort-nés et la recherche d’un nouveau repreneur.

En prime, lorsque MG-Rover fit naufrage, il y a bien failli y avoir une disparition définitive de l’entreprise.

Les Britanniques se disent donc: « Si j’achète une MG aujourd’hui, qu’est-ce qui me dit que demain, ils n’auront pas mis la clef sous la porte? »

Un réseau à bâtir

Le constructeur était censé passer un accord avec GM. A la belle époque, on rêvait de voir des MG6 dans les concessionnaires Chevrolet.

En pratique, les concessionnaires MG sont souvent des novices. Mis à part quelques anciens agents Saab (!), il y a surtout des négociants en MG de collection et des gens qui se sont improvisé concessionnaires.
Bref, rien de très rassurant pour les acheteurs.

Un manque de visibilité

C’est l’argument d’Austin-Rover Online. Il est vrai que le constructeur n’a effectué qu’une unique campagne de pub TV et qu’il se contente de sponsoriser une petite équipe de LMIC.

Néanmoins, la MG6 a d’abord squatté les nombreux salons de l’automobile hivernaux. Au printemps, le redémarrage de l’usine de Birmingham/Longbridge fut largement médiatisé. La MG6 fut testée par la plupart des médias Britanniques. Enfin, le constructeur a ensuite sillonné le royaume avec ses « charity test drive »: pour tout essai, il verse 1£ à la recherche contre le cancer.

Bref, difficile de ne pas savoir que MG est reparti!

184, le chiffre porte-malheur

Les essayeurs sont unanimes: la voiture est relativement bien finie, la dotation en équipement est assez avantageuse par rapport au prix et son comportement routier est excellent.

Le gros défaut, c’est la motorisation.
Tout d’abord, il n’y a pas de diesel. SAIC ne pouvait pas reprendre le 2,0l CDTI de la Rover 75, vu qu’il était fourni par BMW. Du coup, MG se coupe de nombreux clients potentiels.
Le 1,8l turbo dérive du Rover « K », dont les origines remontent aux années 80. Certes, il a été maintes fois remis au gout du jour, mais il expulse 184g de CO2 par kilomètre. Un chiffre qui fait fuir les flottes. Or, elles représentent l’essentiel des achats de voitures neuves aux Royaume Uni.

Ca ira mieux demain?

La branche Britannique du constructeur préfère regarder vers l’avenir.  Sur sa carte de vœux (ci-dessous), on voit apparaitre la MG3 et la MG5. SAIC a compris la leçon et le 1,5l attendu sur ces deux modèles vient de recevoir une cure pour être plus prodigue en CO2. En prime, il est censé développer 2 diesel.
A plus long terme, on parle d’une MG7 (dérivée de la future Roewe 750), d’un SUV, d’une citadine électrique et peut-être même d’un roadster.

D’autre part, le fait que MG fasse ce qu’il a dit devrait rassurer les consommateurs: ce n’est pas un énième feu de paille.

La grande inconnue, c’est la patience de la maison-mère. Car en plus, en 2012, MG est censé débarquer sur le continent. De quoi réclamer des investissements lourds. Sachant que dans chaque pays, la situation sera a priori similaire à la situation Britannique actuelle. En étant présent dans toute l’Europe occidentale, MG Europe égaliserait à peine le score de MG China!

Une leçon pour Geely…

La morale de l’histoire, c’est qu’il existe un gouffre entre « mettre en vente une voiture » et « vendre une voiture ». Malgré sa notoriété et ses fans, MG n’arrive pas à percer. Tout simplement parce que le marché est archi-saturé et que les gens n’ont pas envie de partir à l’aventure.

On peut donc être d’autant plus septique sur les débuts de Geely, en Italie et en Grande-Bretagne, prévus pour janvier 2012

Crédit photos: MG (sauf photo 9, Geely.)

A lire également:
MG en Algérie
MG au Brésil: les premières ventes
MG arrive en Afrique du sud
Chili: des prix de gros sur la MG750

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Les déboires de MG en Grande-Bretagne"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
pi
Invité

et c’es le meme probleme pour des marques comme jaguar, volvo, saab, ou meme lancia

cycledelic
Membre

Pour ma part, MG évoque en effet les petits roadsters. Les Rover badgées MG sont déjà oubliées, pas le MG F!

Cette MG6 semble honnêtement finie, mais le style est plutôt placide (quoique le noir lui sied bien) et comme vous le mentionnez, je pense que beaucoup sont échaudés par les périples des voitures « made in GB » dans un récent passé.

A3
Invité
Lorsque l’on parle d’MG, se sont les petits roadsters à l’anglaise, celles-ci manquent cruellement sur les marchés. Le problème est que les gens ont toujours la faillitte dans la tête et les investisseurs courageux chinois, cela est difficile à comprendre aussi au niveau de la mentalité. Je crois qu’il faudrait retrouver un dynamisme sportif à l’anglaise d’antan et sortir des petits modèles économiques, fun et design. Je trouve qu’ils auraient dû sortir un nouveau petit roadster F ou TF restylé et plus économique en carburant et CO2 à budget accessible car celles-ci sont en générales une 2è voir 3è voiture,… Lire la suite >>
wpDiscuz