Accueil Brève rencontre Brève rencontre: Dodge Stealth

Brève rencontre: Dodge Stealth

304
14
PARTAGER

Dans les années 80, faute de mieux, les « trois grands » se sont associés à leurs homologues Japonais. Cela donna des voitures nipponnes tout juste rebadgées, produites aux Etats-Unis. Dans les années 90, la formule s’affina et il y eu des collaborations plus réussies, comme la Dodge Stealth.

A la base, il y a la Mitsubishi 3000 GT (baptisée « GTO » sur certains marchés), lancée en 1990. Ce coupé 2+2 places voulait lutter avec les autres coupés sportifs Japonais (Honda NSX, Nissan 300ZX, Toyota Supra, etc.)

Comme ses compatriotes, Mitsu avait pour objectif de mettre l’accent sur la technologie. D’où 4 roues motrices, un spoiler arrière qui s’adapte en fonction de la vitesse et plusieurs modes de réglage des suspensions.
Côté motorisations, elle dispose d’un V6 3,2l en 3 versions: atmo double-arbre 220ch, biturbo double-arbre 280ch et biturbo double-arbre 300ch.

A la même époque, Dodge cherche à remplacer son oubliable Daytona. D’où la solution Mitsubishi, alors partenaire de Chrysler.

La 3000GT est légèrement relooké façon Portofino pour devenir Dodge Stealth. Elle débute au salon de Detroit 1990 et arrive en concession pour le millésime 91. Par rapport à sa cousine, elle perd le biturbo 280ch et s’offre une version atmo simple arbre-à-came 160ch, en traction.

Dans un premier temps, l’accueil est bon. La Stealth représente, avec la Viper, la renaissance de Dodge. La R/T 300ch avale le 0-100km/h en 5 secondes.

En 1992, il s’en vend 19 696 (auxquels il faut ajouter 13 233 Mitsubishi 3000 GT, rien que sur le sol US.)

Néanmoins, certains ne lui pardonnent pas d’être produite chez Mitsubishi, à Nagoya.

Indianapolis annonce que la Stealth jouera les pace-cars pour les 500 miles 1991. C’est tout un symbole, car cela fait alors exactement 20 ans qu’il n’y a pas eu de pace-car Dodge.
L’UAW (très puissant syndicat des ouvriers du secteur automobile) fait pression, invoquant une question de patriotisme. Au dernier moment, Dodge doit remplacer la Stealth pour une Viper de pré-série, alors que les modèles réduits sont déjà en vente:

En 1993, Mitsubishi a une très mauvaise idée. Les 3000 GT/Stealth reçoivent un léger lifting et surtout davantage d’équipements: double-airbag, des pneus plus larges, une hifi de meilleure qualité et un meilleur air conditionné. En conséquence, le prix de vente s’envole.

Le seul lot de consolation, c’est le fait que la R/T biturbo passe de 300ch à 320ch.

Le carrosse se change en citrouille et à partir de là, on lui voit surtout des défauts: une ligne rondouillarde déjà démodée, un habitacle trop mesuré et des places arrières qui sont davantage un coffre d’appoint.

Entre 1993 et 1994, les ventes sont divisées par 2, puis elles se divisent encore par 2 pour 1995. En 1996, après seulement 360 unités, Dodge décide de la retirer du tarif.
La 3000 GT a curieusement moins subi une érosion des ventes et le modèle continue d’être produit jusqu’au millésime 2000.

En terme d’image, la Stealth fut un vrai feu de paille. Aujourd’hui, on l’a carrément oubliée.

Pour les amateurs de BD, notez qu’elle a un petit rôle dans un album de XIII, Treize contre un (1991.) William Vance est un de ces dessinateurs qui se documentent beaucoup et qui adorent truffer leurs albums de pépites.
Et donc, pour cet album, il lui FALLAIT la toute nouvelle Dodge! Or, compte tenu des délais d’impressions, ça veut dire que l’album fut finalisé au moment où les premiers concessionnaires recevaient leurs voitures! D’où des dessins sans doutes réalisés in extremis, à partir de photos du salon de Detroit.

Crédit photos: archives Joest, sauf photo 1 (Chrysler.)

A lire également:
Brève rencontre: AMC/Eagle Premier
Brève rencontre: Dodge Charger

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Brève rencontre: Dodge Stealth"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
nilofleis
Invité

Sympa ce petit historique, merci bien.

carrera6
Invité

On peut également voir une Stealth dans le Flic de Beverly Hills III (drôle de référence je sais…) où Eddy Murphy emprunte un exemplaire rouge lors d’une poursuite. Le véhicule finit plutôt mal d’ailleurs…

http://www.youtube.com/watch?v=kZRd6K8UUUU

Geoquake
Invité

Le 6G72 fait 3l.

Marcel
Invité

Merci Carrera6, ca rappel de bon souvenir,pour moi c était une excellente voiture avec modification.amitié

Marcel
Invité

on peut voir la comparaison entre les 2 modèles. http://w.w.w.youtube.com/watch?v=B7xLgntktro. amitié

wpDiscuz