Accueil Berlines BMW Série 3 – Acte 6

BMW Série 3 – Acte 6

123
28
PARTAGER

C’est un renouvellement d’importance pour BMW que l’arrivée de cette nouvelle Série 3, le modèle le plus vendu de la gamme. C’est en effet l’occasion pour le constructeur de montrer pleinement son implication dans la réduction de consommation de ses modèles, et au passage d’apporter sur le segment quelques nouveautés technologiques jusqu’à présent réservées aux modèles supérieurs.

Véritable petite Série 5, la nouvelle 3 a pour charge importante d’améliorer plus encore les positions de BMW dans le segment, et en particulier dans le crucial marché des flottes. Ce qui explique en grande partie les efforts effectués pour abaisser le niveau des émissions de CO2 et de consommation. Mais le constructeur n’en oublie pas pour autant une idée de base : la BMW Série 3 a une vocation familiale…

Elle prend donc 93 mm en longueur (dont 50 sur l’empattement à 2810 mm) pour atteindre 4m624 et améliorer son habitabilité. On notera que c’est le plus grand accroissement de la longueur sur le modèle depuis le passage de la E30 à la E36 (+106mm), et autant que l’accroissement cumulé entre E36, E46 et E90 (+94mm). Cela dit, cela ne fait pas de la Série 3 une géante dans le segment quand une Insignia ou une Mondeo passent allègrement la barre des 4m80… (mais n’ont bien entendu pas la même vocation). Le résultat est un accès plus large de 18 mm, 15 mm de plus en rayon aux genoux, 8 mm de plus en garde au toit, mais aussi 20 l de plus dans le coffre (480l), qui reprend au passage l’ouverture sur un simple mouvement du pied sous le bouclier de la Série 5 Touring.

L’allure dynamique est préservée avec un élargissement des voies (+37mm à l’avant et +47mm à l’arrière), qui mène à une largeur totale de 1811 mm. Le style est sans grande révolution par rapport à une Série 5 ou même la précédente génération. On notera l’extension des feux jusqu’aux naseaux qui prennent pour l’occasion un aspect en trois dimensions.

La E90 avait déjà largement participé à la réduction de la consommation de la gamme BMW, mais en reposant sur une base qui n’avait pas à l’origine été conçue avec cet objectif spécifique comme priorité. Avec une réduction de poids de l’ordre de 45 kg à motorisation comparable, et un Cx de 0.26 avec en particulier un carénage étendu du soubassement (selon version bien entendu), la F30 prend le problème à la racine. Direction à assistance électrique, Stop&Start sur toutes les versions sont des mesures bienvenues dans cet objectif. La Série 3 hérite également du mode EcoPro, qui change les paramètres de cartographie du moteur et de la boîte de vitesse, mais aussi la fermeté de la pédale d’accélérateur ainsi que le fonctionnement de quelques équipements très énergivores : climatisation, sièges chauffants, dégivrage…

Deux essence, deux diesel au lancement, mais un seul 6 cylindres

Pour son lancement commercial le 11 février 2012, la gamme comportera quatre versions : 328i, 335i, 320d et 320d Efficient Dynamics. La 328i reprend naturellement le 4 cylindres 2.0 Turbo (TwinScroll) de 245 ch et 350 Nm déjà vu dans les 528i, X1 xDrive28i… Il remplace d’emblée les 325i et 330i. Les émissions de CO2 sont annoncées à 149 g/km avec la boîte manuelle, et 147 avec la boîte auto 8 rapports.

La messe n’est pas totalement dite pour les 6 cylindres en ligne, puisqu’il reste la 335i et ses 306 ch et 400 Nm. Un bloc donné ici pour un 0 à 100 km/h en 5″5, 186 g/km de CO2 émis en boîte manuelle, et 169 g/km en boîte auto 8 rapports.

En diesel, la 320d reprend le 4 cylindres 2.0l 184 ch / 380 Nm, avec un niveau de C02 à 120 g/km (118 en boîte auto 8 rapports). La variante Efficient Dynamics perd quelques chevaux (163) mais pas de couple, et annonce comme aujourd’hui 109 g/km, en version manuelle comme en version automatique. Elle perd un peu en performances, avec par exemple une mesure d’accélération sur le 0 à 100 km/h en 8″0 contre 7″5 pour la 320d standard.

Gamme complète avec hybride en 2012

Un mois après le lancement arriveront les 316d (2,0l 116ch), 318d (2,0l 143ch) ainsi que la 320i dans la gamme essence, avec une version 184ch / 270Nm du 4 cylindres Turbo. Les versions dotées de la transmission intégrale arriveront dans le courant de l’année (pour les 320i, 328i, 335i et 320d), et plus important encore, la ActiveHybrid3 sera sur le marché avant fin 2012. Elle reprendra le groupe moto-propulseur de l’ActiveHybrid5, à savoir le moteur de la 335i assisté par un moteur électrique de 54ch dans la boîte automatique 8 rapports… Elle sera elle aussi capable de rouler en mode électrique, et ce sur 3 à 4 kilomètres, pour une consommation normalisée inférieure à 6,4 l/100 km.

Equipements, au plus haut du segment en matière d’aides à la conduite

En termes d’équipements, la Série 3 apporte tout d’abord sur le segment l’affichage tête haute. Elle se dote aussi d’un système de freinage semi-automatique (en créneaux), d’un dispositif de vision 360° par caméra (Surround View), d’un régulateur de vitesse adaptatif avec fonction Stop-and-Go (pour suivre automatiquement le trafic dans les bouchons), et bien entendu des services connectés ConnectedDrive. On retrouve bien entendu les systèmes connus, avec parfois quelques évolutions de fonctionnement, pour la surveillance d’angle mort, l’assistance au maintien dans la file de circulation, l’assistant de feux de routes ou encore le Pre-Crash… Les aides à la conduite comportent également la reconnaissance des panneaux de limitation de vitesse, tout en ajoutant une information d’interdiction de dépassement.

La Série 3 sera commercialisée le 11 février 2012 en Europe, mais fera ses débuts publics au salon de Détroit en janvier. Comme la Série 1, elle proposera trois lignes : Sport, Modern et Luxury. Les tarifs allemands vont de 35.350 à 43.600€.

[zenphotopress album=12193 sort=random number=12]

Source : BMW

Poster un Commentaire

28 Commentaires sur "BMW Série 3 – Acte 6"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Eray
Invité

« La 328i reprend naturellement le 2 cylindres 2.0 Turbo (TwinScroll) de 245 ch et 350 Nm déjà vu dans les 528i, X1 xDrive28i… »

N’est-ce pas plutôt un 4 cylindres 2.0 Turbo ?

François
Membre

Le 2 cylindres, c’est la prochaine étape du downsizing 😉

Tibo35
Membre

@François: le bi-cylindre est quasi prêt 🙂 Alors certes il ne devrait être « que » dans la citadine et avec 1000cm3 et environ 100ch (sans doute un peu plus) il aura du mal à pousser la série 3 mais qui sait 😀

Sinon cette serie 3 adopte un regard très sévère je trouve, et assez flatteur pour l’égo du mâle conducteur à mon avis.

4aplat91
Membre

Elle est sympa cette nouvelle série 3 …

Nico
Invité

Les phares ont dirait les mêmes que l’ancienne ! Ils sont justes étirés… J’aime pas !

SAMUEL
Membre

pour l’arrière, on dirait une série , les optiques se ressemblent. les feux avant reprennent un peu le dessin du concept i8.
pas de moteur atmosphérique? les temps changent…

beniot9888
Invité
« Elle prend donc 93 mm en longueur (dont 50 sur l’empattement) pour améliorer son habitabilité. On notera que c’est le plus grand accroissement de la longueur sur le modèle depuis le passage de la E30 à la E36 (+106mm), et autant que l’accroissement cumulé entre E36, E46 et E90 (+94mm). Cela dit, cela ne fait pas de la Série 3 une géante dans le segment quand une Insignia ou une Mondeo passent allègrement la barre des 4m80… » Bla, bla, bla.. Et au final, on ne sait toujours pas quelle taille elle mesure ! Je sais que je suis râleur, mais… Lire la suite >>
Francois Tessier
Membre

4,62 m de long pour 1,42 m de haut et 1,81 m de large et 2,81 m d’empattement.

beniot9888
Invité

Merci !

seb92
Invité

François Tessier, il est écrit 4,684 dans votre l’article.

wpDiscuz