Accueil Le Mans Le Championnat du Monde Endurance prend forme

Le Championnat du Monde Endurance prend forme

17
2
PARTAGER

Annoncé lors de la dernière édition des 24 Heures du Mans, le Championnat du Monde Endurance prend forme avec de nouveaux détails du règlement entériné lors de la dernière réunion du Conseil Mondial de la Fédération Internationale de l’Automobile.

Le calendrier n’est pas encore pleinement défini (un minimum de six épreuves selon la FIA, même si l’ACO a déjà annoncé sept dates, dont les 24 Heures du Mans) mais on sait qu’il y aura deux passages en Amérique du Nord, deux en Asie, deux en Europe. Bahrein est aussi sur les rangs et pourrait ne pas prendre la place de l’une des dates asiatiques. Chaque course (hors 24 Heures du Mans) sera longue de 6 ou 12 heures).

Le Championnat sera exclusivement réservé aux prototypes (LMP) et GT (LMGTE) répondant à la réglementation FIA mais la porte reste ouverte pour d’autres modèles présentant des technologies innovantes, même s’ils ne pourront pas marquer de points. Une nouvelle équivalence diesel / essence va servir de variable d’ajustement et de nouvelles mesures de sécurité, dont la visibilité arrière des LM GTE et le système de freinage des voitures hybrides, sont à l’étude pour la saison 2012.

Des titres de champions du monde pilotes et constructeurs seront décernés en LMP1, une Coupe de Monde sera remise au meilleur constructeur LMGTE (Pro et Am) et des trophées récompenseront les meilleures équipes LMP1 privée, LMP2, LMGTE Pro et LM GTE Am.

Les points seront distribués comme dans les autres épreuves FIA : 25, 18, 15, 12, 10, 8, 6, 4, 2 et 1 point. En plus : 0,5 point pour les voitures classées au-delà de la 10e place et 1 point pour la pole position. Tous ces points seront doublés pour les 24 Heures du Mans.

Et aussi :
Peugeot décroche les 6 Heures de Silverstone
24 Heures du Mans 2012 : rendez-vous les 16 et 17 juin !

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Le Championnat du Monde Endurance prend forme"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
DiZeL
Membre

Pour la visibilité arrière des GT, je propose un gros « FERRARI » clignotant sur l’aileron des 458. Vu ce qui s’est encore passé à Silverstone ça sauvera ptet la vie d’un pilote Audi.

Admin

Cela dit, Tom Kristensen fait une réflexion en passant mais intéressante sur le sujet dans le podcast de Motor Sport Magazine : l’intensité de la compétition a augmenté, en protos comme en GT, et que désormais les pilotes rechignent plus, consciemment ou pas, à laisser la trajectoire pour accommoder un dépassement. La prise de risque étant plus importante, les ratages sont plus fréquents… Sans compter que la visibilité dans les protos fermés n’est pas celle dans les protos ouverts. Les GT ont leur part de responsabilité, mais pas seulement.

wpDiscuz