Accueil Actualités Entreprise CODA se lie à GreatWall

CODA se lie à GreatWall

39
0
PARTAGER

Malgré le report du lancement de sa berline électrique, CODA continue à bâtir son avenir, toujours du côté de la Chine. La petite firme californienne s’est ainsi liée à GreatWall, le constructeur chinois le plus actif.

Depuis plusieurs années, CODA travaille au lancement d’une berline électrique, basée sur la Hafei Saibao assemblée en Chine, qui n’est elle même qu’une lointaine cousine de l’ex Daewoo Nubira. Malgré des accords signés de-ci-delà avec des sociétés de  location par exemple, la berline qui doit être vendue environ 45.000$ (31.500€ hors subventions) a encore vu son lancement repoussé.

Cela n’empêche pas CODA de se poser en spécialiste du véhicule électrique et de signer un accord avec GreatWall. Le plus actif des constructeurs chinois, qui développe activement sa gamme, compte bien y ajouter dès que possible des véhicules électriques. Un type de propulsion demandé avec insistance par les autorités de Pékin, pour des raisons économiques et stratégiques. Mais les véhicules nés de ce partenariat seront destinés à être vendus dans le monde entier. L’américain envisage de les vendre sur son propre marché, tandis que le chinois ne cache plus ses ambitions pour le marché européen.

L’accord préliminaire mettra en place une coopération aux termes de laquelle CODA fournira à GreatWall les systèmes de propulsion électrique pour plusieurs modèles de berlines ou de crossovers. Les batteries font partie de l’accord. CODA compte en effet produire ses propres batteries au sein d’une co-entreprise établie avec la compagnie chinoise Lishen Power Battery. Mais les fonds pour l’implantation de l’usine dans la banlieue de Columbus (Ohio) font partie d’une demande de prêt gouvernemental d’un montant de 500 millions de dollars (350 millions d’euros). Toujours en attente…

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz