27 réponses
Page 1 de 3 Suivant →
  1. Michel 68
    Michel 68 à |

    Bonne décision , à confirmer par la FIA .

    Je ne le sentais pas trop ces quatre cylindres en F1 , même si ça déjà existé avec BMW dans les années 80 .

    Je pense que si l’architecture était libre pour le 1,6 turbo , beaucoup aurait opter pour le V6 de toute façon .

    Répondre
  2. zak
    zak à |

    Petite rectification : la FOTA propose un V-6 atmo pour 2014. Passage au turbo pour plus tard (jamais ?)…

    On s’approche dangereusement de la Formula Ferrari dirigée par Exor. Le début de la fin de la F-1 ?

    Répondre
    1. BMWpower
      BMWpower à |

      Non,non, c’est bien un V6 1.6L turbo…

    2. zak
      zak à |

      http://www.f1technical.net/news/16406?sid=578c8c76506e9209669a31dfb237135e

      Dernière ligne : While not part of the 2014 engine specification, compound turbocharging is set to be introduced at a later date.

  3. sylver
    sylver à |

    Pourquoi il doivent imposer le nombre de cylindre. Ils n’ont qu’à fixer la cylindrée et libre à renault de faire un 4 cylindre en ligne, à cosworth un V6, à Ferrari un V8, etc…

    Répondre
  4. Kev
    Kev à |

    Honnetement si on regarde la F1 c’est pour la beauté du sport mais aussi par passion pour la belle mécanique ! Que vient faire un 4 cylindres dans une F1 ? Un V6 me parait à la limite plus plausible bien que franchement, on assiste à la fin des belles époques de la F1… pourquoi pas les mettres toutes éléctriques pendant qu’on y est ? Ah oui ça serait bien pour la consommation… n’importe quoi ! Qu’une F1 consomme 150 litres au cent ou 10 litres, cela ne changera pas les émissions de GES de la planète pour 20 voitures qui roule 15 fois par an !!! Faut arreter le délir, je sais de quoi je parle, je boss dans l’environnement.

    Répondre
  5. Fabien
    Fabien à |

    Ca permet quand même aux constructeur de sortir des millions pour le développement et de faire du marketing avec (cf Kers).

    Personnellement j’aurais préféré qu’il n’y ai aucune architecture imposée mais seulement la cylindrée (turbo) ou mieux encore, la quantité d’essence disponible pour le grand prix.

    Répondre
  6. Kev
    Kev à |

    Oui une cylindré imposée ou une quantité d’essence par grand prix me parait plus clair comme idée.

    Répondre
    1. Gueuth
      Gueuth à |

      Tout à fait d’accord, ça fait longtemps que je me pose la question déjà, simplement limiter la quantité de carburant pour une course : ça serait à la fois intéressant à regarder, pour les constructeurs et pour l’environnement…

      Pire que ça : c’est facilement évolutif : il suffit de diminuer les quantités un petit peu tous les ans…

  7. rowhider
    rowhider à |

    A priori, fixer la quantité d’essence max par week-end de GP est prévu au calendrier vers 2016 il me semble.
    Le fait de fixer le nbr de cylindre est stupide, chacun devrait être libre de faire ce qu’il souhaite.
    Le truc c que la FIA veut éviter de se retrouver avec un constructeur qui aurait pris une grosse avance techno et donc un grand écart au championnat. Evidement, ce n’est pas très vendeur, et tonton Bernie va perdre des sous si jamais le championnat ne courre pas jusqu’à la dernière course.
    En plus comme ça, les moteurs sont facilement interchangeables: demain RB pour changer son V8 Renault pour un V8 autre plus facilement que s’ils devaient caser un V12 dans la caisse! C’est bon pour le business, même si c’est mauvais pour le sport.
    De toute façon, la F1 c’est devenu bien plus Business que Sport.

    Répondre
  8. leelabradaauto
    leelabradaauto à |

    Renault est prêt à réagir avec n’importe quelle réglementation, surtout dans cette direction. Ils ont de l’histoire en la maière. Bon la F.I.A. légifère car elle est toute seule comme grand Sachem de la Tribu des automobilistes sportifs. Et si la F.I.A. AJOUTAIT UN PARAGRAPHE POUR LE CARBURANT, par exemple celui de la pompe 24/24 du parking après le rond point de chez Auchan ? – Comme depuis 1900 on en est tjrs au moteur 4 temps à pistons, oui un v6 est le bon choix. Par contre 1500 cc ça va nous donner un moteur gros comme celui d’une moto avec des soupapes grosses comme des crayons de couleur…j’ éxagère, mais j’aurais espéré un 2 litres. Celà dit la miniaturisation des pièces en mouvement va donner de beaux harmoniques. Moi, personnellement, je n’ai qu’à écouter et regarder en la matière……..j’suis pas d’ce monde……..!

    Répondre
  9. SETHalpine
    SETHalpine à |

    tout comme Leelabradaauto, j’aurais pensé à un 2 litres, une si petite cylindrée frôle le ridicule, Après tout un V6 de 2 litres, ça se rapproche de la production et du downsizing ambiant, et devrait contenter Renault, qui aurait un débouché commercial. Mais aussi Ferrari, qui en aurai bien besoin pour réduire son niveau globale d’émissions au sein de la gamme, avec une nouvelle Dino.
    Et limiter la puissance dû au gain de cylindrée par des restrictions au niveau de l’essence qui devrait être normale, et la consommation restreinte. La F1, devrai alors plancher sur des moteurs plus proche de la série, ce qui aurai effectivement un plus grand intérêt pour tous les constructeurs engagés.
    Tout le monde y gagneraient, je pense.

    Répondre
  10. Olivier
    Olivier à |

    Je croyais que les turbo Sont interdit en F1 j ai vu ce sur internet en tapant turbocompresseur ( sur Wikipédia)

    Répondre
Poster un commentaire