Accueil Audi Essai Audi TT vs Peugeot RCZ : un R(CZ) de TT (1/2)

Essai Audi TT vs Peugeot RCZ : un R(CZ) de TT (1/2)

179
18
PARTAGER

Encore un essai de la Peugeot RCZ THP 200 face à l’Audi TT 2.0 TFSi 211 ? Oui mais au Blog Auto, on aime bien avoir notre propre idée et donc, face aux différents articles déjà parus, nous voulions donner notre avis personnel…Alors c’est parti…

Extérieurement, deux philosophies s’affrontent. D’un côté, la classe allemande bien finie et dérivée de la précédente génération, le nouvel Audi TT plaît par son design connu mais n’apporte que peu d’originalité. Il adopte un nouveau bouclier, vraiment bien intégré et accompagné par de menus détails qui offrent un look particulier à ce coupé occupant déjà une place à part dans le monde automobile, comme les feux de jours, signe visuel de toute Audi qui se respecte. On notera également les jantes de 17 ‘ au passage, peut-être un peu trop petites, comparé à celles disponibles en version S-line. Mais tout cela, sans pour autant reconduire l’audace du design de la précédente génération, ce qui est dommage. Ce qu’elle perd en personnalité, elle le gagne en sobriété, c’est un mal pour un bien.

De l’autre, le Peugeot RCZ dernière œuvre de chez Peugeot. Né concept car, puis vu le succès engendré, devenu réalité. Et quelle réalité… Ici c’est comme dans les Kellog’s, le tigre est en toi. Sauf que là, le tigre a laissé sa place à un lion bien méchant et décidé à en découdre avec sa source d’inspiration, prête à prouver que le lion est bien le « saigneur » des anneaux. Il donne le ton avec ses hanches marquées, son toit surbaissé à double bossage et un avant très agressif… De plus, les jantes proposées par le constructeur sochalien, les arches de toit ainsi que la possibilité de personnaliser le toit du coupé RCZ apportent une touche esthétique indéniable par rapport à l’Audi TT.

Alors c’est sûr, tout dépend de ce que l’on recherche mais extérieurement, la ligne du RCZ fait chavirer les têtes (surtout dans la rue). En bref, niveau carrosserie, la RCZ possède tout ce que la TT n’a pas ou n’a plus de la précédente génération. Une identité tirée de cette dernière tout en gardant une personnalité propre à Peugeot, et une agressivité qui n’est pas pour déplaire. Face à la relative sobriété de la TT phase 2, le lion se distingue complètement et fait passer l’Audi pour un banal coupé.

Il est temps d’ouvrir les portes sans montants, et la RCZ laisse place à un intérieur cuir de couleur grise Frisson, tiré de la 308 avec quelques variantes. Certes, il y a les sièges semi-baquets avec repose-tête intégré pour un aspect plutôt sympa, une console centrale laquée noire avec GPS et une horloge originale. De même, avec le pack cuir étendu et le volant trois branches, la RCZ est plutôt intéressante. Mais une Peugeot reste une Peugeot…

… Et quand on ouvre la porte de l’Audi TT, c’est tout un autre monde. Le cuir brun Madras est un pur régal pour les sens. L’odorat se voit flatté avec cette odeur de cuir qui imprègne l’habitacle. Le toucher quant à lui est aux portes du paradis, avec ce cuir fin de qualité surmonté de surpiqûres en lamelles de cuir marron, sublime. Pour finir, la vue avec le pack cuir étendu qui ajoute une touche d’exclusivité incontestable.

Pour l’habitabilité, on voit bien qu’il s’agit de deux coupés 2+2. Le conducteur et le passager avant sont bien calés dans des sièges avec des maintiens latéraux, même si ceux du coupé Audi sont meilleurs. Par contre, pour l’arrière, on est bien en face de 2 places d’appoints dans lesquels il est difficile de faire plus de 50km pour les deux passagers arrière. De plus, il est à signaler que les places sont encore plus comptées pour l’Audi TT où Yann n’a pas pu s’y installer, là où il a pu le faire dans le Peugeot RCZ.

Alors, comme nous disions, au tout début, deux philosophies s’affrontent. D’un côté, le Peugeot RCZ a un look d’enfer, reprenant le style Audi mais apportant son petit plus, qui fera chavirer toutes les têtes et de l’autre, l’Audi TT avec un intérieur irréprochable. et une qualité de fabrication hors du commun…

A lire également :
Essai Audi TT vs Peugeot RCZ : le « saigneur » des anneaux (2/2)

A voir également : Galerie Comparatif Audi TT / Peugeot RCZ
[zenphotopress album=11587 sort=random number=8]

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "Essai Audi TT vs Peugeot RCZ : un R(CZ) de TT (1/2)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
4aplat91
Membre

J’ai fait mon choix, RCZ blanche Opale avec Jantes Solstice mat black 19 pouces en HDi 163 !!!!

Raph
Invité

Ca c’est L’ARTICLE qui va faire troller

http://volvopassion.skyrock.com

Raph
Invité

« Mais une Peugeot reste une Peugeot… »

Cette réalité va en faire grincer plus d’un…. comme les portes peugeot au bout de deux ans lol

Adventra
Invité

Quand tu entretiens ta voiture correctement y a pas de raisons que ça arrive, ça c’est du trollisme pur…

Dam
Invité

Alala ce qui faut pas entendre!
Oh un âne reste un âne…

RBK
Invité

Pas d’accord avec ce qui est dit, mais après tout c’est affaire de goût…
Même si extérieurement la Peugeot est réussie, personnellement y’a pas photo avec l’Audi TT : c’est bien l’allemande qui me fait tourner la tête!
Et côté intérieur, pas de doute possible : l’Audi est un cran au dessus!

****
Invité

@RBK dit :
27 mai 2011 à 19:31″ Et côté intérieur, pas de doute possible : l’Audi est un cran au dessus! »

c est pas une Rolls

JSM
Invité

Pas une Rolls, non, mais un bijou à la finition proche au dessus de la Peugeot, il n’y a pas photo.

wpDiscuz