Accueil Chevrolet Donna Mae Mims (1927-2009): think pink

Donna Mae Mims (1927-2009): think pink

153
0
PARTAGER

Les courses de SCCA des années 60 viennent de perdre leur pilote la plus haute en couleur: Donna Mae Mims. Cette fan de Corvette, employée « historique » de Yenko et « pilier » du circuit de Cumberland fut également la première femme à remporter un championnat mixte aux Etats-Unis.

Pour vous situer le personnage en terme d’excentricité, Donna Mae Mims était l’incarnation vivante de Pénélope Jolicoeur:

Enfin, la « vraie » Pénélope Jolicoeur, celle des Fous du volant:

A la fin des années 50, Donna Mims (née Mae) et son mari achètent une Corvette. Elle en tombe amoureuse et décide de courir avec, en 1961.
L’époque est à l’éclosion du « road racing ». Le SCCA (Sport Car Club of America) né sur les ruines de l’ARCA d’avant-guerre et il commence à organiser des courses de sport à travers le pays. De l’amateur au futur pilote de F1, du roadster Anglais à la Ferrari, il y a des catégories pour tous.

Mims adore le rose et elle veut peindre la ‘Vette en rose. Son mari refuse et elle se contente de peindre « Think pink » (pensez [qu’elle est] rose) à l’arrière.

Le refus de peindre la voiture en rose devient finallement un motif de divorce!

En 1962, le SCCA crée la classe « J » pour les toutes petites cylindrées. Avec son Austin-Healey Sprite, Mims ouvre le palmarès de la catégorie, au nez et à la barbe des hommes.

Puis la Sprite laisse place à une MG B, puis à une Triumph TR3:

A la ville, Mims est employée de Yenko, fameux concessionnaire Chevrolet. En toute logique, ses voitures sont préparées par Don Yenko:

Au milieu des années 60, la « lady in pink » commence à devenir connue. D’autant qu’avec sa choucroute blonde platine et son franc-parler, elle ne passe pas inaperçu dans les paddocks.

Elle fait brièvement parti de l’écurie semi-officielle Sunbeam à Daytona. Puis Don Yenko monte une écurie de Corvair, dont elle fait partie. Notez la tête du pilote de la Datsun Fairlady: « C’est qui cette nana en Corvair rose? »

Puis la Corvair se transforme en Camaro:

En 1971, elle participe à la toute première Cannonball, avec une limousine Cadillac rose. Les concurrents s’y moquent volontiers d’eux-même et l’équipe féminine de Mims (ci-dessous, à droite) se baptise le « Right bra team » (équipe du bon soutif.)

Une des équipières s’endort au volant et la Cadillac fait un tonneau. Cela renverse d’une part la réserve d’argent (pour payer les amendes éventuelles pour excès de vitesse) d’où une pluie de billets sur l’autoroute. Et d’autres part, les WC chimiques de la voiture se renversèrent sur Mims (qui dormait à l’arrière), qui se réveille avec un os fracturée et la tête verte. Le médecin Mexicain qui l’ausculta l’a prise pour une zombie!

Fin 1972, Mims raccroche le casque. Mais elle reste active au sein de Yenko, du SCCA et du circuit de Cumberland.

Le concessionnaire Yenko a fermé, l’aéroport de Cumberland n’accueillit plus de courses, mais Mims continuait de soutenir le SCCA et le « Steel town club ».

Elle écumait également les concentrations de Camaro et de Corvette.

Sa dernière voiture fut une Corvette de 1979. Elle l’a fait peindre en rose, avec le visage de Marilyn Monroe sur le capot.
Ultime facétie: pour sa mort, elle a exigé que son corps repose dans la voiture avant d’être incinéré (son corps, pas la voiture.)

Par contre, son Austin-Healey fut restaurée et elle court en anciennes.

A lire également:
Alice Huyler Ramsey: plus forte que Bertha Benz!
Bertha Benz: la première conductrice
Violette Morris: du rose au brun

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz