Accueil Breaks Essai Toyota Avensis D4-D 177ch : Ma Toyota est fantastique (2/3)

Essai Toyota Avensis D4-D 177ch : Ma Toyota est fantastique (2/3)

73
3
PARTAGER

Si l’extérieur laisse de marbre, l’intérieur est très accueillant. C’est ici qu’il convient d’apprécier ce break.

Déjà, on est accueilli par une planche de bord qui présente bien. Classique dans ses lignes sans être triste, matériaux bien choisis, aux grains très bien dessinés (le plastique de la console centrale affiche un motif de très bon goût), finition sans reproche… Là encore, l’Avensis tire vers le prémium, avec une présentation sans chichi mais qui, du coup, inspire bien plus la qualité que la concurrence (on pense notamment aux excès des Ford Mondeo ou Opel Insignia). Seul bémol : le jour entre la colonne de direction et la planche de bord (quand le volant est baissé), qui laisse voir la « mécanique » située derrière.

Outre cette présentation avenante, l’habitacle se révèle agréable à vivre. Luminosité garantie grâce au grand toit vitré, habitabilité très satisfaisante, coffre accueillant… Au départ, on est un peu dérouté d’être assis si en avant de la voiture, mais c’est dû à l’architecture à cabine avancée. Et les passagers peuvent donc folâtrer à l’aise derrière.

Question accessoires, ce n’est pas mal non plus. Le volant se rétracte automatiquement pour vous laisser sortir, le toit peut s’occulter grâce à un vélum motorisé… Si toutefois vous oubliez de fermer le vélum sur un parking ensoleillé, la climatisation automatique, d’une efficacité redoutable (elle vous rafraîchit l’habitacle en trente secondes environ) prend le relais. Il est alors temps de voyager, et de profiter de la sono, de bonne qualité, malgré une traduction moyenne des percussions sèches (clavecin, guitare acoustique…). Mieux vaut donc écouter Gorillaz que Clapton.

Cet intérieur est donc un énorme bon point pour cette Avensis. A un point assez difficile à imaginer. En effet, je me suis senti tellement à l’aise dedans, que je me suis rarement autant approprié une voiture de démonstration… J’ai même failli oublier d’en prendre des photos ! Bref, cet habitacle est un vrai salon qui ne mérite que des louanges.

194711194715194727194733194736194739194742194745194751194754

Lire également :
Essai Toyota Avensis D4-D 177ch : Today, Tomorrow, Too boring ?
Essai Toyota Avensis D4-D 177ch : Toyota Avanti

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz