Accueil Berlines Essais nouvelle Mercedes Classe E: 4. E220 CDI BlueEfficiency

Essais nouvelle Mercedes Classe E: 4. E220 CDI BlueEfficiency

43
5
PARTAGER

Suite et fin des essais de la nouvelle Mercedes Classe E, avec la E220 CDI BlueEfficiency, en finition Avantgarde Executive. La ligne expérimentale de l’aérotrain, rendue à la végétation, offrira un décor digne d’Enki Bilal pour ce véhicule.

La E220 CDI BlueEfficiency Avantgarde Executive devrait être la version la plus vendue, parmi la douzaine proposée.

Elle dispose du même 4 cylindres 2,1l turbo-diesel que la E250 CDI BlueEfficiency, mais dégonflé à 170ch et 400Nm de couple. Du reste les valeurs de consommation (6,0l aux 100km en cycle mixte) et de CO2 (159g) ne changent pas.

Un E200 CDI BlueEfficiency (équipée du 4 cylindres 2,1l turbo-diesel, dégonflé à 136ch; c’est le moteur de l’actuelle C200 CDI BlueEfficiency) est prévue à l’automne. Ainsi qu’une E200 CGI (essence) Stop & Start.

La finition est identique à l’E250 CDI BlueEfficiency Avantgarde Excutive. Prix de vente: 41 600€ (en version Classic.) Mercedes souligne que c’est autant que l’ancienne E220 CDI, mais avec le volant en cuir, l’airbag genoux, l’Attention assist, l’Isofix et le Bluetooth.
Sauf que si vous voulez des équipements bien utiles (GPS -non-disponible sur la finition Classic-, vraie roue de secours, banquette 2/3-1/3, sièges chauffants…), il faut remettre la main au portefeuille. Ainsi, la voiture à l’essai dépassait les 57 000€, soit le prix d’une E350 CDI Avantgarde Executive sans option!

Autant être honnête, je n’ai pu effectuer que 30km à son volant (dont 15km dans les bouchons de l’A86.) Impossible donc de se faire une idée complète sur le moteur. Avantage issu de ses inconvénients: la paresseuse boite automatique 5 rapports gomme le déficit éventuel de reprises de l’E220 CDI par rapport aux autres modèles.

Conclusion générale:
Si vous possédez déjà une Mercedes: vous serez en terrain connu. Vous retrouverez tout ce qui fait le bonheur de votre Mercedes (confort, tenue de route, qualité d’assemblage…) Les Classe E sont taillées pour les longs trajets, particulièrement sur autoroute. Les systèmes de sécurité (Distronic Plus, Attention assist, ILS, détecteur d’angles morts…) sont calibrés pour cela.
Grâce à ses filtres à particules, les Classe E BlueEfficiency esquivent le malus, même en boite automatique.
Evitez néanmoins le pack AMG, qui n’apporte rien (à commencer par une note sportive.)

Si vous ne possédez pas de Mercedes: vous risquez d’être déçu. Ce n’est pas un véhicule de conquête et l’on retrouve les défauts typiques de la marque (ligne conservatrice, tarifs élitistes, options mesquines, boite auto digne d’une Américaine…)
Pour autant, notez que malgré ses 4,868m, ce n’est pas un paquebot. En terme de maniabilité, de tenue de route et de suspension, la Classe E pourrait ridiculiser de nombreuses voitures plus petites.

179351179355179358179361179364179367179370179373179376179379

A lire également:
Essais nouvelle Mercedes Classe E: 1. E250 CDI BlueEfficiency
Essai nouvelle Mercedes Classe E: 2. 180D (W120) « ponton »
Essai nouvelle Mercedes Classe E: 3. E350 CDI BlueEfficiency
Mercedes E 220 CDI BlueEFFICIENCY: 41 590,50€

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz