Accueil Alpina Le(s) conducteur(s) du jour: Bercy tuning

Le(s) conducteur(s) du jour: Bercy tuning

182
18
PARTAGER

Tuning_small.jpgBercy-village fait parti de cette zone autophobe de Paris que l’on surnomme… Paris intra-muros. Oubliez les places de parking; allez au Vinci Park (10 l’heure indivisible; paiement uniquement par CB) après avoir évité les Velib et les taxis qui vous rentrent dedans. Au moins, on peut y faire de belles rencontres.

J’avais repéré la Béhème au fond de l’allée 1. Une série 6 E24. Une 635 CSI? Une M635 CSI? Non, encore mieux: l’une des 313 Alpina B7 Turbo. Comme son nom l’indique, le préparateur allemand a greffé un turbo KKK sur le 3l BMW, de quoi obtenir 300ch. Alpina a d’abord fait l’opération sur la série 5 E28 (qui porte le nom de… B7 Turbo, histoire d’embrouiller son monde) en 1977, avant de faire de même avec la série 6, l’année suivante.

Sans l’avoir vu rouler, on peut imaginer que le tempérament doit être explosif.

Notez au passage que le véhicule dispose de « plaques magiques »: je n’ai pas eu besoin de retoucher les photos pour masquer le numéro…

Tuning_01.jpg
Tuning_02.jpg
Tuning_03.jpg

Et le break Audi A4 B5 rouge, à côté de ma voiture? En me garant, je l’ai d’abord prise pour une banale A4 1,9l TDI. Le coup du badge RS4, on me l’a déjà fait. Mais avec le châssis sport, les arrivées sous le capot, les béquets en cuir siglés « RS4 » et les 4 sorties à l’arrière, le doute n’est plus permis. C’est donc l’une des 6 030 RS4 première génération. Produite entre 1999 et 2001, elle possédait un V6 2,7l bi-turbo 265ch. Ici, c’est une voiture qui sert visiblement tous les jours, immatriculée dans le « 75 », avec un siège bébé (ça promet.)

Tuning_04.jpg
Tuning_05.jpg
Tuning_06.jpg
Tuning_07.jpg
Tuning_08.jpg

Question subsidiaire: d’après vous, sur un départ façon dragster, qui l’emporte? L’Alpina B7 Turbo (plus puissante, plus légère, mais sans assistance) ou l’Audi RS4 (plus lourde, mais avec le Quattro et un turbo moins brutal)?

A lire également:
Il y a Trente ans: La série 6: L’îcone
Il y a Trente ans: La série 6. II La montée en gamme
Le conducteur du jour: faux cabriolet
BMW, BMW, BMW!

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "Le(s) conducteur(s) du jour: Bercy tuning"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
jb
Invité

Petite precisison en ce qui concerne l’audi ci dessus! si c’est une rs4 premire génération, il s’agit bien d’un moteur a 6 cylindres mais disposant d’une puissance de 380 chevaux et non pas 265 comme indiqué…cette puissance moteur étant reservée a l’audi…s4!

blablabla
Invité

+1 jb
Je me rappelle qu’à sa sortie, ce break avait fait froid dans le dos à pas mal de constructeur…

Need4speed
Invité

je suis prés à parier que comme 90% des RS4 V6 Biturbo, elle a été « améliorée » et qu’elle developpe au minimum 420 ch

sidewinder
Invité

Il n’a pas quatre sorties d’échappements mais deux aussi .

Fastbear
Invité

Je n’ai jamais vu un parking parisien a 10 de l’heure et je vais souvent dans les parkings.

Je m’en fout de l’Audi mais la BMW Alpina miam miam… La Série 6 E24 étant déjà une légende a part entière, une version Alpina rajoute pas mal de cerises sur le gâteau.

wpDiscuz