Image absante

Brève rencontre: Dolo

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Dolo_1.jpgAvec certaines marques ayant fait long feu se pose toujours la question de la tentative d’escroquerie: un vague projet pour que les pigeons versent des arrhes et ensuite, on part avec la caisse. Au moins, avec la Dolo, la question ne se pose pas…

Dolo_pub.jpgEn 1947, les Français peuvent enfin s’offrir une voiture particulière. Néanmoins, la production est loin d’être revenue au niveau de 1939. En plus, les professionnels et l’état sont prioritaires sur les listes d’attente. Les constructeurs vous demandent 25% d’accompte à la commande, pour un véhicule que l’on reçoit un, deux, voir trois ans plus tard… Autant dire que les gens sont désespérés. De quoi donner de mauvaises idées à certains…

Dolo_paris.jpg

Au salon de Paris 1947, 3 inconnus (MM. Brun, Dolo et Galtier) débarquent avec leur Dolo type J.B. 10. C’est une voiturette motorisée par un 4 cylindres horizontal de 571cm3 et 23ch. L’accueil des visiteurs est enthousiaste: « Une voiture! » De plus, alors que les grands constructeurs ont généralement ressorti les modèles de 1939, la Dolo offre des formes futuristes inédites.

Dolo_2.jpgVous trouvez la Dolo poussive? Pas de problème! B.D.G. exhibe des dessins d’une Dolo 8 cylindres 1142cm3 et 42ch, disponible en version 2 et 4 portes. Vous n’avez pas d’argent? Pas de problème! B.D.G. propose une solution « d’auto-financement » (alors qu’en 1947, le crédit auto est rare.)

Dolo_auj.jpg

Les clients ne marchent pas, ils courrent! On se presse au comptoir de B.D.G., on signe des chèques. On se battrait presque pour avoir une Dolo! Il est vrai aussi qu’à l’époque, il n’y a pas de presse automobile ou d’avis que l’on pourrait écouter.
Au lendemain du salon, Brun, Dolo et Galtier ont disparu des écrans radars avec l’argent des gogos. Beaucoup plus tard, Jacques Potherat retrouvera la Dolo du salon de Paris: c’était une simple maquette…

Dolo_3.jpg

Laisser une réponse

9 Commentaires sur "Brève rencontre: Dolo"


Invité
vincent
2015 années 8 mois

ils ont l'art et la manière d'arnaquer les vaches à lait.

Cedric Pinatel
Membre
7 années 10 mois

Enorme!

Invité
nicodache
7 années 10 mois

plus c’est gros, plus ca marche…

mais la quand même…

Invité
Marcus
7 années 10 mois

Ils nont pas était très intelligents, au vue du succès de leur voiture, ils auraient trouvé un partenaire commerciale et produit l’auto ils auraient gagné beaucoup plus de fric.

Invité
7 années 10 mois

+1 @ Marcus, d’autant que remise dans son contexte, la gueule de leur auto était pas dégueulasse !

p@+