Image absante

Essai Porsche Cayenne Turbo (1)

%name Essai Porsche Cayenne Turbo (1)Cinq cents chevaux dans un SUV, tout Porsche quil soit, est-ce bien raisonnable ? Non. Mais quel pied ! Et cest bien là tout le paradoxe. La Cayenne Turbo est une voiture terrible. Une affirmation à prendre dans tous les sens du terme. Elle ne connaît guère la discrétion et impose le respect ou le dégoût selon ses convictions. Pourtant, à son volant, on entre dans un univers particulier. Enfin, dun point de vue technique, cette voiture est merveilleusement sophistiquée. Vérification sur la route.

Cet essai sest déroulé en deux phases : pour commencer, la découverte aux abords et sur une partie du circuit de Spa Francorchamps ensuite, quelques semaines plus tard, pendant 72 heures dans la circulation quotidienne. Avant de la faire évoluer sur le bitume, la boue ou la caillasse, intéressons-nous aux évolutions esthétiques du modèle.

Porsche%20Cayenne%20Turbo%20%2818%29 Essai Porsche Cayenne Turbo (1)

La Cayenne Turbo est la plus intéressante car elle se distingue nettement des Cayenne et Cayenne S par ses feux clignotants horizontaux. Elle saffiche aussi avec un capot bombé. La Turbo, comme les deux autres variantes, a droit à une nouvelle partie avant au dessin en V et de nouvelles ailes. Les optiques avant sont plates et reculées loin en arrière, abritées sous des verres clairs. Le Cayenne Turbo est également équipé de série dun nouvel éclairage directionnel dynamique intégré au bloc optique bi-xénon. Les ingénieurs ont aussi ajouté des déflecteurs de roues. Larête aérodynamique de la jupe avant est plus basse quauparavant, les rétroviseurs externes sont remodelés et le béquet de toit a été étudié pour être plus aérodynamique. Ces modifications ont également un but aérodynamique puisque le coefficient Cx du Cayenne Turbo et passé de 0,39 à 0,35. Cela aura un impact sur la consommation, comme on le constatera dans la dernière partie de cet essai.

Porsche%20Cayenne%20Turbo%20%2820%29 Essai Porsche Cayenne Turbo (1)

Mais la grande nouveauté est sous le capot de la Turbo. Le V8 de 4.8 litres suralimenté par deux turbocompresseurs développe 500 chevaux (368 kW) et 700 Nm. On sintéressera au moteur un peu plus tard, car il est peut-être temps de démarrer ce SUV de luxe, en insérant la clé à gauche.

À suivre

Photos : Porsche & Olivier Duquesne

2 réponses
  1. Frederic Papkoff
    Frederic Papkoff à |

    Mes yeux sont décalés ou la plaque n’est pas centrée à l’avant???

    Répondre
  2. made
    made à |

    Elle n’est pas centrée ;)

    Répondre
Poster un commentaire