Image absante

Essai Toyota: Auris de vous plaire

%name Essai Toyota: Auris de vous plaireIl y a des autos que lon attend au tournant. Avant même de les avoir vues et conduites. Il en va ainsi de la Toyota Auris. La marque est en pole position des ventes mondiales et cette Auris remplace la Corolla qui sest écoulée, excusez du peu, à 32 millions dexemplaires. Cherchez pas, personne na fait mieux. Mais on se calme très vite, car la petite nouvelle nest pas la mondialiste que lon pressentait. Dessinée par chez nous, à Sophia Antipolis, au dessus de Nice précisément, elle est avant tout destinée à lEurope, royaume des Golf, Mégane et 307. Côté ligne, elle tient la comparaison avec ses dernières. Même si son dessin, à la fois doux et dynamique, ne donnera pas de torticolis aux passants.

Les mauvaises langues prétendrons quil est facile de rivaliser avec des autos qui ont, au minimum, 4 ans dâge et ils auront dautant plus raison que lautre nouveauté de ce segment, la nouvelle Fiat Bravo est dune latinitude qui risque de lui attirer beaucoup plus de suffrages. Mais enfin, chez Toyota, on a dautres arguments à faire valoir : une qualité de fabrication topissime et une fiabilité légendaire. Sil est trop tôt aujourdhui pour vérifier cette dernière, on peut malgré tout se rendre compte de la première. Et de tomber nez à nez sur une planche de bord dur comme du bois. Ici, pas de plastiques moussés.

« Les éléments de la planche ont été choisis pour être recyclables, ce qui nest pas le cas de la mousse » nous a-t-on rétorqué.

Fermez le ban. Argument fallacieux ou pas, toujours est-il que ce genre de détail peut être déterminant pour la première impression dun futur client sinstallant à bord dans le show room Toy. de la Motte Beuvron. Même si la mousse dune planche ne détermine pas la qualité dune auto en général et de son assemblage en particulier. Ici il est honnête, sans pour autant exploser les références germaniques. En sasseyant au volant, on est également très surpris par la console centrale, « dune forme évoquant les arcs boutant de Notre Dame de Paris », selon Wakei Hirai. On ne sait pas ce que les copains du designer japonais lui ont glissé dans son café, toujours est il que cette poutre centrale a pour heureux effet de relever le levier de vitesse qui tombe parfaitement sous la main. En revanche, elle bouffe un maximum despace à lavant pour pas grand-chose.

%name Essai Toyota: Auris de vous plaire
Evidemment, la clé de contact est remplacée par un bouton « start » qui ne sert pas à grand-chose non plus, sauf à se dire quon a mis un pied dans le 21me siècle. Il permet en tous cas de démarrer les trois moteurs que nous avons pu tester. On passera sur le 1600 cm3 essence à la ramasse et lhonnête 2.0 D4D de 124 CV, pour sattarder sur le meilleur : le mazout de 177CV qui, accouplé à une boite 6, fait des merveilles. Dautant que les suspensions sont raffermies par rapport aux autres modèles.

Cette Auris nest pas une sportive pour autant, mais une voiture confortable, parfaitement scotchée par terre et qui se permet quelques jolies accélérations. A condition davoir suffisamment de visibilité à lavant, car sur les côtés, cest pas gagné. Larchitecture façon monospace oblige lauto à adopter dénormes montants de pare brise et de petits fenestrons façon meurtrière. Une volonté de voir les choses den haut qui se paie aussi par des bruits dair à grande vitesse, dautant plus étonnants que la voiture annonce un CX de 0.29.

LAuris nest donc pas parfaite, mais elle est loin démériter. Vendue entre 16 000 et 25 000 euros, selon le moteur et le niveau déquipement, elle est prévue pour satisfaire des cadres de 35 à 40 ans qui ne sont pas passionnés dautomobile. Et nul doute quil sen trouvera suffisamment pour remplir un carnet de commandes que Toyota estime à 16000 par an.


%name Essai Toyota: Auris de vous plaire

22 réponses
Page 1 de 3 Suivant →
  1. 4aplat
    4aplat à |

    « Corolla qui sest écoulée, excusez du peu, à 32 millions dexemplaires. Cherchez pas, personne na fait mieux.  »
    Vendre 32 millions de voitures en gardant le nom, surtout avec plusieures generations.
    Par contre, en vendre plus de 21 milions avec seulement quelques retouches , la COX est sur la première marche .
    Pour moi, la COX est LA voiture la plus vendue de tous les temps, foi de 4aplat !!!!

    Répondre
  2. nikta
    nikta à |

    Oui c’est n’aporte quoi c’est la cox la voiture la plus vendu dans le monde ! A part ça elle est pas male la Auris enpeu fade mais pas male .

    Répondre
  3. steph
    steph à |

    Et si on mets toyota et vw au même niveau on doit ajouter au nombre de cox air, le nombre de new beetle, car les corolla des différentes générations n’ont rien à voir les unes avec les autres

    Répondre
  4. superstar
    superstar à |

    Oui, parti comme c’est, on rajoute à la Cox les karmann, les Combi, les Kubel, et tte la compagnie des VW à moteur arrière. Puis si on lui rajoute la Beetle, alors on n’oublie pas la Golf.

    C’est un peu du n’importe quoi cette bataille pour la voiture la plus produite.

    Répondre
  5. Julien Sarboraria
    Julien Sarboraria à |

    Généralement les nouvelles autos sont plus belles de l’extérieur que de l’intérieur. Sur l’Auris, c’est l’inverse. Banale pour les piétons, elle réjouit son conducteur et ses passagers de part l’originalité de sa planche de bord

    ;-)

    Répondre
  6. VF7
    VF7 à |

    Fade de caisse mais fidéle et endurante sur le long terme, une voiture pour ceux qui n’aime pas les surprises (bonnes ou mauvaises). C’est une vraie Toy, c’est la chroniques d’un succé annocée.

    Répondre
  7. Bert
    Bert à |

    « Les éléments de la planche ont été choisis pour être recyclables, ce qui nest pas le cas de la mousse » nous a-t-on rétorqué »

    Je ne crois vraiment pas que ce soit un argument falacieux. Si deux matériaux différents, chacun etant recyclable, ne sont pas séparables (ca doit pas être facile facile de détacher la mousse d’une planche de bord)alors l’ensemble est 0% recyclable….
    Concevoir recyclable n’est pas seulement concevoir avec des matériaux recyclables.

    Répondre
  8. Xav
    Xav à |

    Le design et les matières sont une chose, mais je suis surtout embêté par la petite taille du coffre pour une segment C:
    270 litres, c’est 20 de moins que la Corolla, et surtout 80 de moins que la Golf… :o /
    Dur, dur si on veut partir en vacances avec femme et gosses…

    En attendant, Renault fait un concept car de Clio break de longueur comparable, mais avec 430 litres de coffre. Bon, d’accord, on ne compare pas l’habitabilité, mais il y a un juste milieu, non?

    Répondre
Poster un commentaire