Image absante

24 heures du Mans: Classement et statistiques

podium le mans 24 heures du Mans: Classement et statistiques Bien entendu, en terme de statistiques, la grande première du jour est la première victoire d’un moteur diesel au Mans. Mais ce n’est pas la seule nouveauté de cette édition 2006. Côté pilotes, deux de nos représentants, Montagny et Loeb, montent pour la première fois sur le podium des 24 heures et sont les deux seuls "non vainqueurs" parmi les trois premiers équipages. A l’opposé, Pirro et Kristensen en connaissent le chemin par coeur puisqu’ils en sont tous deux à leur huitième.

Mieux encore l’italien ne l’a pas quitté depuis 1999. Pour ce qui est des victoires, Biela et Pirro rejoignent ce soir Dalmas, Gendebien et Pescarolo avec quatre succés (tous obtenus ensemble). Kristensen, quant à lui, n’aura pas pu améliorer son extraordinaire record de sept succès dont six consécutifs.

Chez les constructeurs, la marque aux anneaux poursuit sa razzia au pays des rillettes et devient avec cinq victoires (six si l’on compte la victoire de l’an passé avec le team Champion Racing) le cinquième constructeur le plus titré derrière Porsche (16), Ferrari (9), Jaguar (7) et Bentley (6). En 2007, Peugeot et sa 908 pourront ils briser cette hégémonie? Le duel entre les deux dieselistes s’annonce en tout cas superbe.

CLASSEMENT LE MANS 2006

1- Frank Biela – Emanuele Pirro – Marco Werner 380 tours (ALL-ITA-ALL/Audi R10 diesel)

2- Franck Montagny – Sébastien Loeb – Eric Hélary à 4 tours (FRA/Pescarolo-Judd C60)

3- Tom Kristensen – Allan McNish – Rinaldo Capello 13 tours (DAN-GBR-ITA/Audi R10 diesel)

4- Oliver Gavin – Olivier Beretta – Jan Magnussen 25 tours (GBR-MON-DAN/Corvette C6.R) (1er GT1)

5- Emmanuel Collard – Erik Comas – Nicolas Minassian 28 tours (FRA/Pescarolo-Judd C60)

6- Darren Turner – Tomas Enge – Andrea Piccini 30 tours (GBR-RTC-ITA/Aston Martin DBR9)

7- Luc Alphand – Jérôme Policand – Patrice Goueslard 34 tours (FRA/Corvette C5-R)

8- David Brabham – Nelson Piquet Jr – Antonio Garcia 37 tours (AUS-BRE-ESP/Aston Martin DBR9)

9- Andy Wallace – Mike Newton – Thomas Erdos 37 tours (GBR-GBR-BRE/MG-Lola-AER) (1er LMP2)

10- Pedro Lamy – Stéphane Ortelli – Stéphane Sarrazin 38 tours (POR-MON-FRA/Aston Martin DBR9)

11- Christian Fittipaldi – Johnny Mowlem – Terry Borcheller 43 tours (BRE-GBR-USA/Saleen S7R)

12- Ron Fellows – John O’Connell- Max Papis 53 tours (CAN-USA-ITA/Corvette C6.R)

13- Yojiro Terada – Bill Binnie – Allen Timpany 54 tours (JAP-GBR-GBR/Lola-Zytek B05)

14- John Macaluso – Andrew Lally – Ian James 56 tours (USA/Courage-AER C65)

15- Tom Kimber-Smith – Richard Dean – Laurence Tomlinson 59 tours (GBR/Panoz Esperante) (1er GT2)

16- Dominik Farnbacher – Lars-Erik Nielsen – Pierre Ehret 60 tours (ALL-DAN-ALL/Porsche 911 RSR)

17- Andrew Kirkaldy – Chris Niarchos – Tim Mullen 69 tours (GBR-GRE-GBR/Ferrari F430 GT)

18- Patrick Long – Seth Neiman – Johannes van Overbeek 71 tours (USA/Porsche 911 RSR)

19- Liz Halliday – Clint Field – Duncan Dayton 83 tours (USA/Lola-AER B05)

20- Joao Barbosa – Martin Short – Stuart Moseley 86 tours (POR-GBR-GBR/Radical-Judd SR9)

21- Juan Barazi – Michael Vergers – Neil Cunningham 86 tours (DAN-PBS-NZL/Courage-AER C65)

22- Kazuyuki Nishizawa – Philip Collin – Shinichi Yamaji 89 tours (JAP-USA-JAP/Porsche 911 RSR)

23- Yves Lambert – Christian Lefort – Romain Ianetta 98 tours (BEL-BEL-FRA/Porsche 911 RSR)

24- John Nielsen – Casper Elgaard – Philip Andersen 111 tours (DAN/Zytek 06S)

25- Bob Berridge – Gareth Evans – Peter Owen 113 tours (GBR/Lola-AER B06)

11 réponses
Page 1 de 2 Suivant →
  1. Arnaud
    Arnaud à |

    Victoire de MG en LMP2 ! ( soupir )

    Répondre
  2. gouzizi
    gouzizi à |

    Et une corvette en 4ème place.

    Comme quoi 2 (grosses) soupapes par cylindre et un malheureux arbre à came dans un gros V8 restent toujours une bonne recette.

    amis des culasses hightech bonsoir :)

    Répondre
  3. gregoire1fr
    gregoire1fr à |

    Bon classement pour Sebastien Loeb pour ca seconde participation au 24 heures, éspérons qu’il disposera pour l’an prochain d’une voiture encore plus affutée, et ésperons que ce bon classement facilite les chose pour franck montagny et qu’il arrive a trouver plus facilement un baquet.

    Répondre
  4. andré
    andré à |

    et une superbe victoire en gt2 de la PANOZ esperante,comme dit gouzizi comme quoi 2 grosses soupapes et un arbre a cames et un gros v8 reste une bonne recette,AH les v8 americains c’est quelque chose.
    coup de chapeau a Pescarolo pour etre sur le podium.
    Enfin chapeau a AUDI pour avoir fait triomphé ce moteur diesel surement un jour historique pour la marque aux anneaux.Le Mans cela reste magique.

    Répondre
  5. shz
    shz à |

    WWaaaaaa,un V10 Diesel devant un gros V8 americain et autres motorisations encore plus mechantes…Felicitations AUDI pour avoir remporté ce challenge technique avec autant de brio!!!Chapeau bas….Des sportives Diesel de serie bientot??

    Répondre
  6. FIL
    FIL à |

    Heuuu, la R10 est équipée d’un V12 TDI et non un V10
    désolé mais c’est vrai que le nom de la voiture pourrait le laisser croire…
    Pourquoi ne pas l’avoir baptisée R12???

    Répondre
  7. shz
    shz à |

    Oups,mea culpa…V12 5,5L biturbo et 650ch!!!Impressionant,vraiment…Encore bravo!

    Répondre
  8. Le Blog Auto
    Le Blog Auto à |

    [...] Cela doit-être agaçant quand on sappelle Mercedes de se voir donner des leçons par son  voisin. De voir Audi caracoler avec ses victorieux diesel et de sapprêter à lancer une berlinette à moteur central au nom si auréolé de gloire mancelleOn doit pester à Stuttgart, et repenser à cette C111 à moteur central, si vite oubliée, née rotative qui devint Diesel. A ses records dendurance sur la piste de Nardo, voici 30 ans, avec des moyennes de plus de 250km/h. Le diesel de course était né, mais les lauriers sont pour Audi ! [...]

  9. Le Blog Auto
    Le Blog Auto à |

    [...] Depuis son apparition aux 12 Heures de Sebring, l’Audi R10 TDI a tout raflé. 6 courses, 6 victoires, dont les 24 Heures du Mans. Le prix a été attribué après que la fusée allemande, pilotée par McNish et Capello, a bouclé en premier le dernier tour au Mosport, au Canada. Même si le règlement lui permet certains recours technologiques, force est de constater que ce diesel… force le respect : c’est la première fois que le championnat American Le Mans Series est remporté par un véhicule mazouté. Doté d’un V12 5.5 biturbo de 650 ch, la R10 TDI n’utilise cependant pas les injecteurs-pompes chers au groupe VW. Elle recourt à un système common-rail, qui va d’ailleurs équiper tous les moteurs diesels VW à terme. [...]

  10. P Master
    P Master à |

    quand on y réfléchit, 650 ch pour un v12 de 5.5 litres c’est vraiment pas une performance exceptionnelle … ou alors je ne sais pas compter ! Cela nous fait 325 ch pour un 6 cylindres de 2750 cm3. Sachant qu’une 535d de 3 litres avec une puce fait déjà plus de 300 ch … Où est la performance ?

    Par ailleurs pour ce qui est du gros V8 américain, y’a une chose qu’on oublie c’est que le bras de levier du basculeur permet justement d’avoir des levées de soupapes énormes (avec de fortes accélérations) et donc un (très) bon remplissage. C’est technologie rustique n’est donc vraiment pas dépassée quand elle est bien optimisée … Certes pour l’admission variable il reste encore du travail et à haut régime ça rame un peu mais bon, c’est tout de même pas mal !

    D’autres détails ici : http://www.powermaster.lu/revetement-ceramique-echappement/tribologie-traitement-de-surface.php

    Amamteurs de 911 bonsoir ! :-) (ce dont je suis …)

    Répondre
Poster un commentaire